Passer au contenu principal

Le procès-verbal n’arrange pas la droite dans l’affaire «La Région»

L’extrait envoyé à la presse ne mentionne pas la suspension de la page municipale d'Yverdon dans le journal. Pour la gauche, le courrier joint au PV est trompeur.

La rupture de collégialité est confirmée au sein de la Municipalité yverdonnoise. (À gauche, Pierre Dessemontet, municipal PS. À droite, Jean-Daniel Carrard, syndic PLR.)
La rupture de collégialité est confirmée au sein de la Municipalité yverdonnoise. (À gauche, Pierre Dessemontet, municipal PS. À droite, Jean-Daniel Carrard, syndic PLR.)

«Le document que vous avez reçu permet de clarifier un point essentiel, explique Jean-Claude Ruchet, municipal PS à Yverdon. La Municipalité n’a pas décidé de suspendre la publication du bulletin d’informations officielles dans «La Région Nord vaudois», contrairement à ce qu’affirmait la majorité de droite. Cela est maintenant prouvé.» La guerre gauche-droite repart de plus belle au sein de l’Exécutif de la cité thermale. Et pour cause. Dans l’extrait du procès-verbal des décisions de la Municipalité du 22 mai dernier, transmis aux médias qui le demandaient «par souci de transparence», il est uniquement écrit qu’une lettre de mécontentement sera envoyée à la rédactrice en chef du journal local, avec copie aux propriétaires du titre. Pas que la parution de la page officielle, intitulée «Rive Sud», sera suspendue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.