Passer au contenu principal

Le projet éolien de Bel Coster passe à l'enquête

Le projet éolien de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement entre dans une phase cruciale.

Les éoliennes de Bel Coster, ici vues de la Dent de Vaulion sur ce photomontage des promoteurs. Retardé par plusieurs études complémentaires, le projet éolien fait face à la population des deux côtés de la frontière, jusqu'au 12 avril.
Les éoliennes de Bel Coster, ici vues de la Dent de Vaulion sur ce photomontage des promoteurs. Retardé par plusieurs études complémentaires, le projet éolien fait face à la population des deux côtés de la frontière, jusqu'au 12 avril.
DR Bel Coster

Il devait initialement être opérationnel en 2013. La mise à l’enquête du plan partiel d’affectation a ensuite été discrètement différée à début puis à fin 2016. Ce sera finalement pour ce mardi.

Bel Coster, ce parc de neuf éoliennes prévues sur les sommets des communes de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement, est à ce jour l’un des projets vaudois à ne pas être remis en question par les radars militaires de la base de Payerne: 11 projets sur 19 sont concernés. Ce parc opéré par Alpiq avait par contre été retardé pour études complémentaires, notamment sur l’impact des éoliennes (de 3000 à 4000 kW chacune) sur les papillons et les fourmis.

La suite des opérations? Une campagne de communication entre les autorités, porteuses du projet, et les opposants qui les attendent de pied ferme et dénoncent un manque d’informations. Un guichet sera ouvert dans chacune des communes d’ici à la fin du délai légal. SOS Jura Vaud Sud prévoit pour sa part un tous-ménages, ainsi que ses oppositions.

La principale inconnue tient dans la réaction des riverains français: dix communes du département du Doubs sont concernées par une enquête consultative, en théorie coordonnée avec la procédure suisse. Synthèse sera ensuite faite par le préfet. «Jusqu’ici les discussions avec nos voisins se sont bien déroulées, assure le syndic de Ballaigues, Raphaël Darbellay. On verra ensuite s’il y a besoin de négociations ultérieures.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.