Passer au contenu principal

Le PS vise la majorité à l’Exécutif de Sainte-Croix

Cinq candidats se disputeront les deux sièges vacants à la Municipalité. Le PLR ne lâche rien et l’UDC lance Yvan Pahud.

Les départs du PLR Philippe Duvoisin (à gauche) et du socialiste Franklin Thévenaz pourraient bien redistribuer les cartes.
Les départs du PLR Philippe Duvoisin (à gauche) et du socialiste Franklin Thévenaz pourraient bien redistribuer les cartes.

L’élection complémentaire à la Municipalité de Sainte-Croix provoquera-t-elle un changement de majorité le 19 mai prochain? C’est en tout cas le souhait du Parti socialiste local, qui se verrait bien occuper trois des cinq sièges qui composent la Municipalité. Aujourd’hui, c’est le PLR qui domine les débats, avec trois sièges contre deux pour le PS. Mais la démission du syndic, le socialiste Franklin Thévenaz, et celle de son vice-syndic, le libéral-radical Philippe Duvoisin, pourraient bien redistribuer les cartes.

«Il est temps de reprendre la majorité»

«Nous pensons que c’est le bon moment pour nous profiler, car nous avons de bons candidats à présenter, explique Hugues Gander, député et membre du comité du PS sainte-crix. Il est temps de reprendre la majorité et de faire avancer des dossiers sur lesquels certains s’étaient un peu endormis.» La section a désigné comme candidats Pierre-Alain Gerber, mécanicien de précision et président du parti, ainsi que Sylvain Fasola, informaticien et ancien président du Conseil communal. Le parti à la rose veut-il conserver la syndicature? «Ce serait logique, répond Hugues Gander. Le plus expérimenté de nos représentants ira la chercher.» Ainsi, tout en refusant de le nommer, le député imagine Cédric Roten, l’actuel municipal socialiste responsable des Écoles, à la place de Franklin Thévenaz. Mais la droite compte bien aussi se faire entendre d’ici au 19 mai.

«Avec ma candidature, notre parti apportera toute sa force de proposition à la Municipalité, assure Yvan Pahud, président de l’UDC de Sainte-Croix et député. J’espère que l’électorat me fera confiance et qu’il sera réceptif à nos idées.» L’élu cite les points forts de son programme: «Développer un tourisme respectueux de nos paysages, éviter toute hausse d’impôts et défendre nos PME, le développement durable…» Yvan Pahud, qui se décrit comme étant quelqu’un de consensuel, s’était déjà présenté à la Municipalité en 2016 et 2011. Sans succès. Pourquoi passerait-il la rampe cette fois-ci? «Avec ses douze sièges au Conseil communal, l’UDC peut légitiment avoir un représentant à l’Exécutif. Nous avons nos chances», estime l’élu agrarien. Une femme à la Municipalité?

«La politique partisane a fait son temps»

Du côté du PLR, c’est Laurence Varela, technicienne en radiologie médicale HES, qui a été désignée. Conseillère communale depuis seize ans, la seule femme candidate à l’Exécutif précise: «Ce n’est pas parce que je suis une femme qu’il faut m’élire. Il faut le faire pour mes compétences. Cependant, nous avons déjà deux municipaux PLR – ce qui explique pourquoi je suis la seule candidate – et je pense qu’un regard féminin aurait tout à fait sa place à la Municipalité, qui est aujour­d’hui entièrement composée d’hommes.»

Une dernière candidature surprise a été déposée au greffe municipal. Christian Jelk, architecte EPFL, se présente en tant qu’indépendant. «La politique partisane a fait son temps, surtout dans un village comme le nôtre, explique-t-il. Je suis plutôt de gauche, mais je ne me retrouve pas dans celle d’aujour­d’hui. J’aimerais revenir à des solutions simples, sans clivages idéologiques. Par ailleurs, j’ai aussi des ambitions assez folles. L’une serait de réfléchir à l’autosuffisance énergétique de Sainte-Croix.» Rien de surprenant de la part de celui qui a imaginé le célèbre immeuble d’habitation écologique de A à Z construit sur le territoire communal.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.