Passer au contenu principal

Une puce pour traquer les vélos volés lancée à Yverdon

Pour lutter contre le vol de deux roues, la Ville a créé, avec la société Agorabee, un nouveau système permettant de les localiser à 30 m près.

Dès le mois d'avril, les Yverdonnois pourront équiper leur vélo d'une puce, signalant son emplacement en cas de vol.

Plus de 200 vélos déclarés volés et à peine quinze retrouvés l’an dernier. A Yverdon, où on dénombre près de 20 000 cycles, le vol des deux-roues est presque devenu un sport en tant que tel. Pour éviter que de tels larcins ne se banalisent – la majorité des bicyclettes piquées coûtant entre 500 et 3000 francs –, la Police Nord Vaudois a présenté hier un projet inédit, concocté avec la société Agorabee depuis un an. Il s’agit d’une puce longue de 8 cm, conçue pour intégrer un vélo, à poser à un emplacement tenu secret pour ne pas faciliter la tâche des voleurs, le Trakyv.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.