Près de quarante logements bon marché

Yverdon-les-BainsDe longs mois inactive en apparence, la Fondation pour le logement yverdonnois met un double projet à l’enquête.

Les deux immeubles seront bâtis sur une parcelle attenante au collège de la Passerelle.

Les deux immeubles seront bâtis sur une parcelle attenante au collège de la Passerelle. Image: GOOGLE STREET

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Ville d’Yverdon bâtit à nouveau. Via sa Fondation yverdonnoise pour le logement (FYL), elle met à l’enquête ce samedi deux immeubles totalisant 36 appartements sur une parcelle libre de la rue Jean-André-Venel, à côté du Collège de La Passerelle. C’est le premier projet porté par la FYL qui se concrétise depuis trois ans.

La faute avant tout à son état financier pour le moins précaire d’il y a quelques mois. «Aujourd’hui, ça va mieux, la recapitalisation à hauteur de 4 millions effectuée à l’automne 2015 nous permet de voir venir», assure la municipale chargée de l’Urbanisme, Gloria Capt, présidente de la FYL.

Quelques mois plus tôt, la fondation avait inauguré, à la rue Roger-de-Guimps 42, un petit immeuble de onze appartements destinés à des personnes vivant avec des moyens modestes, selon sa philosophie de départ. Cela faisait alors vingt ans que la Ville n’avait plus construit de logements de ce type. Portée sur ses fonts baptismaux en 2012 tôt par la Municipalité alors à majorité de gauche, la FYL proposait dans la foulée huit appartements dans le tout nouveau quartier des Jardins de Saint-Roch. Ce démarrage était toutefois rapidement suivi d’un coup d’arrêt brutal: la réalisation des deux projets avait pompé aux trois quarts les 2 millions de francs de son capital de départ…

«C’était une volonté politique de les échelonner. Nous avons commencé à préparer les appels d’offres pour le second»

Sur le terrain, le bilan de cette structure autonome créée pour donner davantage de réactivité, mais aussi de proactivité sur le marché de l’immobilier, est relativement maigre. Le projet Venel lui permet d’avoir meilleure façon. Avec lui, la FYL va en effet presque tripler son portefeuille de logements. Et elle ne s’arrêtera pas là. Sa capitalisation avalisée, la FYL avait en effet prévu de réserver 3,4 millions pour deux projets. À Venel, donc, et à la rue de Montagny. «C’était une volonté politique de les échelonner. Nous avons commencé à préparer les appels d’offres pour le second», souligne la municipale PLR. Son programme architectural n’est pas encore connu. «La fondation ne s’est pas fixé de quotas à atteindre. Pour les réalisations, c’est la même chose. L’esprit de la fondation est de favoriser les loyers abordables, mais on va construire en fonction de la demande», reprend-elle.

Loyers modérés

Ainsi, du côté de Venel, l’intérieur des deux immeubles projetés pour environ 10 millions n’est pas identique, même s’ils abriteront le même nombre d’appartements. Le premier se composera de six appartements de 4,5 pièces de 87 m2, de six 3,5 pièces de 74 m2 et de six 2,5 pièces de 55 m2. Tous à loyers modérés.

Quant au second, il sera soumis au régime des loyers abordables, selon une notion qui figure dans la loi cantonale sur le logement. «Cela signifie que le prix de location de ces logements est largement inférieur aux taux usuels. Le propriétaire dispose cependant d’une marge de manœuvre pour les fixer, selon des tabelles fixées par le Canton», explique l’élue yverdonnoise. On y trouvera six 2,5 pièces (d’environ 59 m2) et douze 3,5 pièces (80 m2). Cette répartition ne doit rien au hasard: «Damien Zorzi, préposé à l’Office communal du logement, s’est basé sur la demande pour définir les besoins auxquels nous devons répondre. Or aujourd’hui, ce sont les petits appartements qui sont le plus recherchés, raison pour laquelle il n’y a que six 4,5 pièces prévus sur un total de 36 appartement», conclut Gloria Capt. (24 heures)

Créé: 22.07.2018, 16h51

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.