Passer au contenu principal

Radio Nord Vaudois offre des pubs aux commerçants

Après avoir été sauvée par ses auditeurs l’année dernière, l’association urbigène lance une action solidaire.

Yves-Alain Golaz, animateur de la matinale de la chaîne, est plus connu sous le pseudonyme de Yago.
Yves-Alain Golaz, animateur de la matinale de la chaîne, est plus connu sous le pseudonyme de Yago.
Vanessa Cardoso

Depuis le début de la crise liée au nouveau coronavirus, les petits commerçants tirent la langue. Pour essayer d’alléger leurs peines, Radio Nord Vaudois a choisi de leur faire gratuitement de la publicité. «Notre média a décidé d’offrir la possibilité à chaque artisan, indépendant ou même particulier offrant un service établi dans le Nord Vaudois, de créer gratuitement un minispot uniforme de 10-15 secondes, écrit dans un communiqué l’association basée à Orbe. Ces annonces seront diffusées jusqu’à la fin du mois de juin.» Le nombre de diffusions des spots dépendra du nombre de sollicitations reçues par la chaîne de radio en ligne. «Ces minipublicités seront réparties aléatoirement sur l’ensemble de la journée, explique Yves-Alain Golaz, animateur de la matinale, plus connu sous le pseudonyme de Yago. Nous ne promettons pas d’heure de diffusion aux annonceurs.»

Pour mémoire, en juin 2019, Radio Nord Vaudois avait dû appeler ses auditeurs à l’aide pour payer ses dettes. Elle avait récolté plus de 9000 francs. «On veut essayer de rendre la pareille, reprend Yago. Pour les bénéficiaires de notre offre, qui ont souvent été contraints de se réinventer, l’idée est avant tout d’en profiter pour mentionner un moyen de contact, un service de livraison ou autre chose de ce genre. Le spot pourra être modifié au besoin.»

Baptisée «solid’RNV», l’action de la radio compte plusieurs autres engagements. Dans un second temps, elle proposera aux structures qui la contactent pour des publicités de réaliser une petite interview de présentation qui sera ensuite diffusée «sous une forme qui reste à définir». Ensuite, sur le plan culturel, elle diffusera gratuitement sur son site «les nombreux showcases enregistrés et diffusés sur ses ondes».

Enfin, le média en ligne dit réfléchir à une façon d’offrir une visibilité aux artistes nord-vaudois et romands via ses réseaux sociaux. «Nous avons contacté l’agenda culturel EMOI, avec qui la radio collabore déjà, afin de creuser le sujet», conclut le présentateur de la matinale.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.