Pas de rallonge supplémentaire pour l’Amalgame

Yverdon-les-BainsLa gauche yverdonnoise, craignant des représailles, a finalement renoncé à déposer un amendement au budget.

L'association qui gère l'Amalgame espérait obtenir une rallonge budgétaire de 60'000 francs. Elle en a obtenu 50'000.

L'association qui gère l'Amalgame espérait obtenir une rallonge budgétaire de 60'000 francs. Elle en a obtenu 50'000. Image: OLIVIER ALLENSPACH - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Ville d'Yverdon ne donnera pas les derniers 10'000 francs que l’Amalgame espérait encore obtenir pour être à même de pérenniser une situation financière aujourd’hui délicate. L’équipe qui gère depuis 2011 la salle de concert yverdonnoise souhaitait obtenir une rallonge budgétaire de 60'000 francs. Elle devra donc composer avec les 50'000 francs supplémentaires que lui ont alloué à titre exceptionnel le Canton et la Ville en début de semaine, respectivement 30'000 et 20'000 francs.

Lundi, la présidente de son association, Laura Lambert, se réjouissait de ce geste mais espérait encore que les élus yverdonnois combleraient jeudi soir le manque à quatre zéros. Socialistes et Verts n’avaient en effet pas fait un secret de leur intention de déposer un amendement au budget communal 2020 sur lequel les conseillers devaient se prononcer. «Cette aide supplémentaire ne constitue qu’une paille dans notre budget à 255 millions», avancera le socialiste Jean-François Cand, au cœur du long débat qui a suivi l’annonce… du non-dépôt de l’amendement par les partis de gauche.

«Cette aide n’est qu’une paille dans notre budget»

C’est la Verte Léa Romanens qui a expliqué la raison de ce revirement de situation. «Ces derniers jours, nous avons entendu la pression des partis de droite qui disaient vouloir couper ailleurs dans le budget de la Culture en représailles. Ce que nous ne voulons pas. Par gain de paix, nous retirons donc notre amendement...» Pour la socialiste Aurélie-Maude Hofer, l’accord Commune-Canton du début de la semaine restera donc «une première victoire, teintée d’amertume».

À droite, aucune voix ne s’est élevée pour contester ces déclarations. En revanche, plusieurs PLR et UDC, mais aussi le socialiste Gildo Dall’Aglio, ont proposé à l’Amalgame des pistes pour augmenter ses recettes financières. «Avec une augmentation de près de 30% de sa subvention (ndlr: Canton et Ville compris), l’Amalgame n’est pas à plaindre par rapport à d’autres organisations. Je constate que le prix des entrées est bas et qu’il pourrait donc être augmenté quelque peu», a ainsi avancé le libéral-radical Maximilien Bernhard. Une (hypo)thèse accréditée par le président — lui aussi PLR — de la Commission des finances, Olivier Jaquier, qui a relevé que le prix moyen des places était passé de 10 fr. 90 à 6 fr. 66 entre 2016 et 2018.

«Le prix des entrées est bas, il pourrait être augmenté»

Le Conseil des Jeunes, qui a récolté 5183 signatures dans une pétition de soutien à la salle de concert, a regretté que les élus ne consentent pas ce qui n’est «qu’un petit geste pour la Ville, mais d’une importance majeure pour l’Amalgame». Les principaux intéressés ont préféré jouer la carte de la reconnaissance envers tous ceux qui les vont soutenus. «Nous ne sommes pas tirés d’affaire, mais nous remarquons que ce que nous avons obtenu est déjà remarquable. Ce ne sera pas simple de boucler le budget 2020, mais nous nous engageons à faire tout notre possible pour pérenniser notre association», déclare Laura Lambert.

La salle ne reverra vraisemblablement pas sa politique tarifaire, au nom de sa politique d’accessibilité. «Il convient déjà de séparer les prix des soirées DJ – 5 fr. avant minuit, 10 fr. après – du prix moyen des concerts, qui était de 19 fr. 60 en 2018. Ensuite, nous avons constaté qu’en diminuant le prix des entrées des soirées DJ, on a augmenté le chiffre du bar», conclut la présidente.

Créé: 13.12.2019, 18h31

Articles en relation

Le Canton vient à la rescousse de l’Amalgame

Yverdon-les-Bains L’État et la Ville apportent une aide exceptionnelle à la salle de concert d’Yverdon: elle touchera annuellement 50'000 francs de plus sur deux ans. Plus...

Yverdon fête ses jeunes citoyens

Majorité Pour favoriser l’implication citoyenne des jeunes, la cité thermale invite ceux qui célèbrent leurs 18 ans cette année à L’Amalgame. Plus...

L’avenir de L’Amalgame déchire la gauche et la droite yverdonnoises

Culture La salle de concert demandait, en vain, une augmentation de sa subvention. Les fronts se durcissent sur l’échiquier politique. Plus...

L’Amalgame fête ses 25 ans avec un avenir en pointillé

Yverdon-les-Bains Les responsables de la salle de concert, en fête dès ce soir, craignent les conséquences d’une subvention de la Ville plafonnée. Plus...

Pas encore exsangue, l’Amalgame tire la langue

Yverdon-les-Bains Le bureau doit travailler gratis pour faire tourner la salle de concert. Une plus grande subvention est demandée par l’association. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.