Passer au contenu principal

La réfection de la rue du Midi perturbera la circulation durant 18 mois

La Municipalité a présenté le gros chantier qui va empoisonner la vie de 1500 habitants et de nombreux pendulaires.

Les travaux préparatoires ont déjà débuté sur la rue du Midi.
Les travaux préparatoires ont déjà débuté sur la rue du Midi.
Jean-Paul Guinnard

La réfection de la rue du Midi, à Yverdon-les-Bains, est sans conteste un gros morceau. Cet axe de pénétration vers le centre voit passer quelque 10 000 véhicules par jour. Un trafic important qui nécessitera sa mise en sens unique durant dix-sept mois et l’aménagement d’itinéraires de détournement. Pour mémoire, le renouvellement des canalisations et du revêtement sur ce tronçon de 600 mètres va durer dix-huit mois au total et coûter 7,3 millions.

L’impact sur la population du quartier, estimée à 1500 habitants, ne sera pas négligeable. Lors de la séance d’information conduite lundi soir, le syndic, Jean-Daniel Carrard, a appelé à la compréhension mutuelle: «Nous ne sommes pas les premiers à mener un tel chantier. D’autres villes ont même construit des métros. Ces travaux, il faut les faire mais nous allons les faire ensemble.» L’édile a garanti que ses services prêteraient une oreille attentive aux remarques des riverains. «On ne peut pas tout régler à l’avance. On doit interagir pour que vous, les habitants, puissiez cohabiter avec les ouvriers.»

Brandissant une conduite de gaz trouée comme une écumoire, le municipal des Energies, Pierre Dessemontet, a insisté sur la nécessité du chantier avant de passer la parole au chef de projet, André Favre: «L’infrastructure, aussi bien en surface qu’en sous-sol, est hors d’âge.» Pour l’essentiel, le projet porte sur la mise en séparatif des égouts, sur le remplacement des réseaux d’eau, de gaz et d’électricité. En surface, un revêtement «phonoabsorbant» réduira le bruit du trafic. La suppression des places de parc le long de la rue permettra d’aménager une bande réservée à la mobilité douce pour les cyclistes et les piétons.

Le chef de projet a insisté sur la nécessité de la mise en sens unique pendant les travaux pour assurer la sécurité des usagers et des travailleurs. Durant onze mois (mi-juin 2017 à mi-mai 2018), le trafic vers l’est sera détourné à partir du pont de la Thièle sur la rue des Moulins, l’avenue des Trois-Lacs et la rue de Graveline jusqu’à la rue du Valentin – avec limitation à 30 km/h sur Graveline et Valentin. Dans un second temps (mi-mai à mi-novembre 2018), la déviation sera plus courte, par la rue des Moulins, les Jordils et Roger-de-Guimps avant de rejoindre la rue du Midi.

Sur cette dernière, les travaux préparatoires ont commencé, avec la mise en place d’alimentations provisoires en eau et électricité pour les immeubles du quartier. Ils seront suivis par l’agrandissement du parking du Midi, qui accueillera les machines et infrastructures de chantier ainsi qu’une partie des véhicules du quartier. «Durant tout le chantier, les commerces resteront ouverts, de même que le parking», a insisté André Favre. Sauf cas exceptionnel, sa capacité actuelle sera maintenue.

La suppression de 23 places de stationnement sur la rue du Midi a suscité de nombreuses questions parmi la bonne centaine d’habitants qui ont assisté à la séance. Selon le projet, elles devraient être compensées par 37 emplacements supplémentaires au parking du Midi. En revanche, la question de l’arrêt des véhicules sur la rue du Midi, pour des livraisons ou le déchargement d’objets encombrants devant son domicile par exemple, n’a pas reçu de réponse pour le moment.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.