Le réseau de soins veut aussi faire fi des frontières

BroyeLa création d’un service de santé intercantonal est en gestation. Ses défenseurs sont sûrs que cette structure profiterait aux 73 000 habitants des deux districts de la Broye.

Pour le préfet de la Broye fribourgeoise, Nicolas Kilchoer, le service de santé pourrait être en vigueur d'ici quatre à cinq ans.

Pour le préfet de la Broye fribourgeoise, Nicolas Kilchoer, le service de santé pourrait être en vigueur d'ici quatre à cinq ans. Image: PHILIPPE MAEDER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet devait concerner les soins à domicile, finalement il pourrait bien s’étendre à l’ensemble du réseau de soins. Les dix-neuf communes du district de la Broye fribourgeoise ont accepté mercredi soir que l’Association des communes pour l’organisation médico-sociale régionale étende son processus de réflexion en vue d’une harmonisation des systèmes en vigueur dans cette région intercantonale.

Au départ donc, l’objectif était de mettre en place une structure unique, au niveau des soins à domicile, pour desservir l’ensemble de la Broye et ses 73 000 habitants, qu’ils soient Vaudois ou Fribourgeois. Il y a un an, l’Association broyarde pour la santé et le maintien à domicile (ABSMAD) et son homologue fribourgeoise avaient donné leur bénédiction à la poursuite des travaux de rapprochement, tout en imaginant que le concept soit opérationnel au 1er janvier 2019. «En entrant dans le vif du sujet, nous nous sommes vite rendu compte que pour uniformiser nos modes de fonctionnement, nous allions devoir déroger à nos lois respectives et créer notre propre législation», explique le préfet de la Broye fribourgeoise, Nicolas Kilchoer. Il y a quelques années, le Gymnase intercantonal de la Broye, puis l’Hôpital intercantonal de la Broye ont dû franchir cette étape administrative compliquée en élaborant leur propre convention intercantonale. «Face à la lourdeur de la démarche, on s’est donc dit qu’il vaudrait mieux voir plus large et envisager la création d’un vrai réseau intercantonal de santé, qui permettrait une gestion globale pour le bien des patients», reprend le préfet.

«Un tel réseau permettrait une gestion globale pour le bien des patients»

S’il arrive à son terme, le projet débouchera sur la création d’une véritable région de santé broyarde. Une entité unique dont l’entrée en force ne pourra évidemment pas appliquer le calendrier prévu pour les seuls soins à domicile. «On parle là d’un horizon à quatre ou cinq ans», confirme Nicolas Kilchoer.

Aujourd’hui, les différents acteurs – soins à domicile, HIB, EMS, médecins installés, entre autres – travaillent chacun de leur côté. Ils ne disposent donc pas d’une gestion commune des dossiers de patients qui pourtant permettrait à la future région de santé broyarde de fonctionner de manière optimale. Elle sera régie par une direction générale qui fédérerait et chapeauterait en effet l’ensemble des acteurs.

Tout cela reste cependant encore de la musique d’avenir dont la partition est loin d’être écrite, les EMS côté vaudois ne semblant pas encore acquis à la cause. «De notre côté tous les acteurs sont en tout cas assis à la même table. Et nous allons porter le dossier sur l’angle politique, reprend le préfet de la Broye fribourgeoise, en le posant sur le bureau de la Communauté régionale de la Broye.» (24 heures)

Créé: 07.12.2017, 19h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...