Il risque de faire froid sur les quais du Pont - Brassus

Vallée de JouxConfrontée à des actes de vandalisme et autres déprédations, la société Travys envisage de fermer les salles d’attente de sa ligne ferroviaire combière.

Au Lieu, la vitre d’une porte a été brisée, notamment.

Au Lieu, la vitre d’une porte a été brisée, notamment. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il fait souvent froid en hiver à la Vallée. Les voyageurs de la ligne Le Pont - Le Brassus pourraient bien s’en apercevoir ces prochaines semaines. Mieux vaudra ne pas prévoir trop de marge pour prendre le train en espérant que le convoi n’aura pas trop de retard. La faute à des actes de vandalisme et des déprédations répétés qui conduisent l’exploitant – la société Travys – à envisager de fermer les salles d’attente des gares et des haltes de cette ligne.

Le phénomène n’est pas nouveau et frappe à tour de rôle toutes les lignes de chemins de fer du pays. «C’est cyclique, reconnaît Céline Epars, porte-parole de Travys. Du reste, de petites choses sont aussi commises sur nos autres lignes, mais rien de comparable à ce qui se passe en ce moment à la Vallée.» Les premiers actes répréhensibles constatés remontent à cet été. Serrures forcées, vitre de pendule brisée, tags, déchets abandonnés et dégradation de matériel comme les poubelles ou les distributeurs à billets: les types d’incivilités commises le soir et la nuit sont multiples. «À la gare du Lieu, la vitre a été cassée, les murs et les câbles électriques attaqués à la barre de fer. Au Brassus, certains ont allumé un feu à l’intérieur de la salle d’attente», reprend Céline Epars. Au total, le préjudice se monte à plusieurs dizaines de milliers de francs. Quant aux auteurs, Travys a sa petite idée: il s’agirait d’une petite bande de jeunes de la vallée de Joux et de ses abords suisses.

«À la gare du Lieu, la vitre a été cassée, les murs et les câbles électriques attaqués à la barre de fer»

Des mesures ont été prises, notamment par l’engagement d’agents de sécurité privés qui patrouillent de nuit. «Et ça aussi, ça a un coût…» Travys devrait bientôt être en mesure de déposer des plaintes pour usage non autorisé d’une salle d’attente, selon la loi sur le transport de voyageurs.

Par ailleurs, depuis octobre, les clients du Pont - Brassus ont aussi subi des préjudices: retards, annulations de train, remplacements par des bus ou ruptures de correspondances. Autant de désagréments, pour lesquels la compagnie présente ses excuses, qui ont trois causes principales: dérangement d’installations de sécurité, avaries sur le matériel roulant et… comportement des véhicules privés aux passages à niveau. (24 heures)

Créé: 04.12.2017, 17h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...