Passer au contenu principal

Un sentier plonge le promeneur dans la Belle Epoque du Pont

Des panneaux narrant l’histoire du Pont dès 1900 jalonneront une balade romantique le long de la rade cet été.

Pour mieux comprendre l’histoire du village du Pont, il faut suivre la dame à l’ombrelle. Son élégante silhouette se détache des flèches qui indiqueront dès cet été la direction à suivre pour découvrir la balade Belle Epoque mise sur pied par la Société de développement locale. Pour l’heure, seuls deux panneaux installés sur une esplanade, richement illustrés, donnent un exemple de ce qui attend les badauds le long de ce parcours d’une demi-douzaine de kilomètres. Il les emmènera de la gare au pied de la Dent-de-Vaulion, en passant par le tilleul planté devant le restaurant La Truite et l’ancien cinéma.

A chaque arrêt, le lecteur en apprendra un peu plus sur ce village au début du XXe siècle, de son passé fromager aux œuvres du peintre Tell Rochat, en passant par son architecture. «Le Pont s’est développé sur deux plans complètement différents, commente l’historien Rémy Rochat. Il y a le fronton, face au lac de Joux, qui s’est modifié au fil du temps, et les petites ruelles à l’arrière, restées longtemps plus agricoles.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.