Passer au contenu principal

Le septième art tisse sa toile au château d’Yverdon

La première édition du Yverdon Open Air se tient du 2 au 14 juillet.

La manifestation cherche déjà des sponsors pour pouvoir monter sa deuxième édition l'été prochain.
La manifestation cherche déjà des sponsors pour pouvoir monter sa deuxième édition l'été prochain.
D.R.

La cour intérieure du château d’Yverdon s’apprête à accueillir treize soirées de fête organisées par le cinéma Bel-Air, en collaboration avec la Ville, du 2 au 14 juillet. Au programme, deux avant-premières, deux premières et des reprises de films récents projetés sous les étoiles.

Le nouvel Open Air démarre sur les chapeaux de roues ce mardi avec «Yesterday», film qui transporte le spectateur dans un monde où les Beatles n’existent plus. Situation qui va réjouir un musicien en mal de succès: le personnage principal est la dernière personne à se souvenir des tubes planétaires du groupe anglais. Sa gloire peut alors commencer.

De nombreuses autres belles surprises restent à venir. Toujours en avant-première, une soirée avec la poupée démoniaque «Annabelle» de Gary Daubermann, et deux premières, «Anna» de Luc Besson et «Spiderman, Far from home» de Jon Watts, conclusion du film «Avengers Endgame».

«Nous avions envie de proposer quelque chose d’autre durant l’été depuis que nous avons repris le Bel-Air, se réjouit Chahnaz Sibaï, directrice du cinéma yverdonnois. Au total, 250 personnes pourront profiter du cadre idyllique du château lors de chaque projection.» Financièrement parlant, l’organisatrice ne cache pas que monter un tel festival est un exercice périlleux. «Ce n’est pas rentable, confie-t-elle. La location du matériel coûte très cher et nous n’avons pas de sponsors. Il faudra en trouver pour revenir l’année prochaine.» À terme, l’Open Air compte bien devenir un incontournable de la saison estivale dans la cité thermale.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.