Le service des travaux ne sera pas renforcé

AvenchesLors de l’étude du budget 2019, l’engagement d’un nouveau collaborateur a été refusé.

Le Conseil communal n'a pas suivi la Municipalité dans son intention de renforcer l'administration d'Avenches.

Le Conseil communal n'a pas suivi la Municipalité dans son intention de renforcer l'administration d'Avenches. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Sans analyse chiffrée sur ce nouvel employé, la Commission des finances propose à sa majorité de refuser cette augmentation de poste par voie d’amendement». Nathan Lüthy, rapporteur pour la CoFin et ses collègues ont eu gain de cause, vendredi soir, lors de la dernière séance du Conseil communal d’Avenches, à l’Hôtel de Ville. Alors que le budget présentait un excédent de charges de 159'144 francs sur 19,6 millions, le déficit présumé a ainsi été réduit à 59'644 francs.

Les 40 conseillers présents avaient le choix entre trois options. Outre l’amendement déposé et le souhait de la Municipalité, Yan Vollenweider, chef du groupe socialiste, proposait un sous-amendement pour engager un ingénieur, moyennant 15'000 francs supplémentaires. Au vote, ce sous-amendement a été largement refusé, malgré le soutien de la gauche.

Restait alors à trancher entre la solution de la CoFin et la municipale, qui souhaitait scinder ce nouveau poste en deux, soit 60% pour la police des constructions, les dossiers techniques et les chantiers et 40% pour le programme cité de l’énergie. «Notre bureau technique n’arrive pas à suivre tous les dossiers de surveillance des chantiers et octroi des permis d’habiter. Si on enlève ces montants, nous devrons donner des heures à l’extérieur, ce qui coûtera forcément plus cher», a plaidé le municipal Enrico Fiechter. L’amendement de la CoFin a finalement été validé par 20 voix pour et 14 contre (2 abstentions).

RIE III plutôt favorable

Pourtant, le budget présenté par la Municipalité se montrait plus favorable pour les finances communales que celui de 2018 (296'932 francs de déficit). «L’entrée en vigueur de la RIE III est plutôt favorable pour notre commune, puisque l’augmentation du versement du fonds de péréquation couvrira largement la baisse des recettes fiscales», communiquait notamment l’exécutif dans son préavis. Quant à la marge d’autofinancement, elle se monte à 1,386 million de francs, soit 352'395 francs de mieux. L’objet a alors été validé à l’unanimité.

Il en a été de même pour les 200'000 francs demandés pour le remblayage de la parcelle communale 2546 avec démolition d’un hangar. Par contre, trois conseillers ont voté contre la rallonge de 120'000 francs demandée pour l’aménagement de trottoirs sur le pont sur le Chandon.

Créé: 15.12.2018, 09h35

Articles en relation

120'000 francs pour deux trottoirs de 4 mètres

Avenches Afin de respecter les normes de deux cantons, un nouveau crédit est sollicité pour la reconstruction du pont sur le Chandon. Plus...

Le petit pont de la discorde

Avenches Validée fin 2017, la reconstruction du pont sur le Chandon n’a pas débuté en raison de normes différentes entre Vaud et Fribourg. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.