Soixante places de parc le long du lac font grincer les élus

UrbanismeL’Exécutif de Grandson entend réguler le trafic entre Bellerive et La Poissine via un projet qui mêle stationnement et mobilité douce.

Les aménagements prévus par la Municipalité prendront place dans le secteur Bellerive-Poissine.

Les aménagements prévus par la Municipalité prendront place dans le secteur Bellerive-Poissine. Image: GOOGLE STREET

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Peut-on vraiment, dans un seul et même projet, favoriser la mobilité douce en améliorant la sécurité des piétons et des cycles et créer une soixantaine de places de stationnement pour les voitures? C’est la question que se sont posée, jeudi à Grandson, plusieurs conseillers communaux, de gauche comme de droite. «N’est-ce pas contradictoire?» s’est ainsi interrogée la Verte Judith Bardet. «En aménageant des places de stationnement, on amènera immanquablement dans cette zone davantage de circulation», a repris le PLR Hervé Cornaz.

À la base, les conseillers avaient à se prononcer sur des travaux d’aménagement devisés à 395'000 francs dans le secteur Bellerive-Poissine, le long des rives grandsonnoises du lac de Neuchâtel. But de la Municipalité? Résoudre la problématique de stationnement constatée lors des manifestations de forte affluence. Par cet aménagement, l’Exécutif pense en outre réguler le trafic en interdisant au transit ce secteur très prisé par les promeneurs et les baigneurs à la belle saison. «Je suis convaincue que le lieu retenu n’est pas l’emplacement adéquat», a repris Judith Bardet. «Pourquoi ne pas plutôt engager cet argent pour améliorer l’état du parking situé sous le château?» a poursuivi Hervé Cornaz Pour le syndic François Payot, la volonté municipale ne va pas générer un trafic nouveau, puisqu’elle vise à gérer des situations particulières. «Et les usagers de la plage La Merveilleuse auront tout à y gagner, car elle évitera que les gens se garent n’importe où», a souligné l’édile.

Tout en rappelant que le secteur n’est pas un cheminement de mobilité douce, mais un espace à partager entre les différents modes de déplacement, il a enjoint les conseillers à considérer que la proposition allait résoudre largement plus de problèmes qu’elle n’allait en créer. Message au final reçu par les élus, qui ont validé à une confortable majorité ce crédit d’investissement. (24 heures)

Créé: 27.04.2018, 20h31

Articles en relation

Grandson ouvre un grand débat territorial

Politique La Municipalité veut connaître l’avis de la population quant au développement de la commune. Plus...

Les zones macarons débarquent à Grandson

Stationnement Le développement du bourg et l’arrivée du RER vaudois ont incité les autorités à réagir. Un plan directeur a été mis en œuvre. Plus...

La place de la Gare fait grincer Grandson

Urbanisme Le bourg est devenu un terminus du RER vaudois il y a tout juste un an. Le réaménagement de sa gare ne donne pas satisfaction. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...