Passer au contenu principal

«Personne ne suit une gamine sans raison»

La mère de la fillette qui assure avoir été agressée témoigne. Selon nos informations, l’auteur présumé nie l’avoir embrassée.

La police était intervenue au chemin du Fontenay, à quelques pas de l’école (au second plan) qui accueille des classes du 1er cycle
La police était intervenue au chemin du Fontenay, à quelques pas de l’école (au second plan) qui accueille des classes du 1er cycle
Patrick Martin

«Aujourd’hui, je ne comprends pas pourquoi les procédures prennent autant de temps. C’est incompréhensible qu’il soit toujours en liberté. J’ai peur pour nous et aussi pour les autres.» La mère de la fillette qui assure avoir été agressée le lundi 1er avril à la sortie des classes à Yverdon revient sur ce qui s’est passé ce jour-là.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.