Passer au contenu principal

«Notre système de centrale de taxis n’est plus viable»

Président des taxis d’Yverdon depuis 1991, Christian Genevay jette l’éponge. Il revient sur les enjeux de ce métier sensible.

Christian Genevay est à la tête des chauffeurs de taxi d’Yverdon depuis 1991, alors même qu’il n’est pas conducteur. Il cède sa place cet automne, par lassitude.
Christian Genevay est à la tête des chauffeurs de taxi d’Yverdon depuis 1991, alors même qu’il n’est pas conducteur. Il cède sa place cet automne, par lassitude.
OLIVIER ALLENSPACH

L’homme paraît soulagé, dans son bureau qu’il s’apprête à quitter. Bientôt, Christian Genevay ouvrira sa propre fiduciaire à Yverdon. A l’aube de ses 50 ans, il a aussi décidé de renoncer à une autre de ses fonctions qu’il occupe depuis plus de vingt ans: la présidence du groupement des taxis, lui qui n’est pourtant pas chauffeur. Il déposera officiellement sa démission à la prochaine assemblée générale des conducteurs, qui s’annonce houleuse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.