On a tagué en orange la forêt du Nozon

VandalismeDes inconnus ont marqué leur propre itinéraire de course dans les forêts de Romainmôtier. Tagué un peu partout en orange fluo, leur marquage a fait de gros dégâts.

Le forestier de Juriens s'échine depuis plusieurs jours à effacer le marquage qui parsème les bois du vallon du Nozon.

Le forestier de Juriens s'échine depuis plusieurs jours à effacer le marquage qui parsème les bois du vallon du Nozon. Image: Bastien Siggen

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le garde forestier de Juriens, Bastien Siggen, est furieux. Visiblement, à la fin du mois de juin, des inconnus ont abondamment sprayé – le mot est faible – plusieurs itinéraires dans le vallon du Nozon, autour de Romainmôtier. «J’ai aperçu une trace, puis deux, puis je me suis rendu compte que ça allait jusqu’à Nidau et qu’il y en avait partout dans les gorges. C’est exaspérant», s’agace le garde forestier. Il y en a sur des kilomètres. A la gare de Croy, des traces similaires ont également été signalées.

Le marquage en question est constitué de larges flèches, croix, indications et autres, sprayées en couleurs fluorescentes un peu partout. Des arbres évidement, mais aussi des pierres au sol, l’herbe même et des panneaux d’itinéraire pédestres. «Il y en a même sur une passerelle en bois qu’on avait aménagée», poursuit Bastien Siggen. Le problème, c’est que la peinture ne compte pas partir toute seule. Voilà plusieurs jours que le garde forestier tente d’effacer les dégâts. «Parfois, il suffit de gratter un peu d’écorce, mais il peut y avoir des blessures aux arbres. C’est vraiment énervant.»

Les professionnels mènent leur enquête et essaient en parallèle de trouver l’origine des mystérieux parcours. A priori, il s’agit d’une initiative privée, organisée sur plusieurs itinéraires pour coureurs ou cyclistes. «Je ferai une facture et on ira plus loin si on trouve des indices», prévient Bastien Siggen, déterminé. «Normalement, tout se passe bien avec les organisateurs de courses. On collabore et on fait un marquage avec des rubans. Dans ces cas, il n’y a pas de problèmes. Mais là…»

Ce n’est pas la première fois qu’un itinéraire en peinture fluo agite la région du Nozon. Le syndic de Romainmôtier, Fabrice de Icco, se souvient avoir découvert un matin d’innombrables flèches rose fluo sur toutes les ruelles du bourg médiéval. Leur auteur avait été toutefois rapidement déniché, un habitant de la région, qui avait ensuite dû tout effacer. (24 heures)

Créé: 16.07.2017, 17h25

Articles en relation

Pourquoi Romainmôtier tutoie une métropole japonaise

Jumelage L’alliance insolite entre le bourg clunisien et la grande cité de Nagaoka fête ses trente ans. Plus...

Quand le canal retrouvera-t-il son eau?

Romainmôtier Privé d’eau depuis plus d’un an en raison d'infiltrations dans un bâtiment, un bief historique suscite l’émoi au village. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...