Une télé pour l’actu d’Yverdon

CommunicationLe canal «Vivre» se développe et ne diffusera plus uniquement les séances du Conseil.

Jusqu'au mois dernier, «Vivre» ne diffusait que les séances du Conseil communal d'Yverdon-les-Bains.

Jusqu'au mois dernier, «Vivre» ne diffusait que les séances du Conseil communal d'Yverdon-les-Bains. Image: JEAN-PAUL GUINNARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le canal info d’Yverdon se développe. «Vivre» va ainsi faire revivre l’esprit Canal NV, la chaîne d’information locale disparue des radars hertziens en 2009. Et plutôt deux fois qu’une.

Alors que la chaîne yverdonnoise n’était pour l’heure consacrée qu’à la retransmission du Conseil communal, elle étoffe son offre en proposant les meilleurs moments du téléjournal de Canal NV. Outre cette émission logiquement baptisée Archives, «Vivre» diffusera des reportages sur la vie locale, des informations pratiques, un agenda des manifestations, mais aussi des bulletins météo et des pages tournantes d’infos utiles.

Développé en collaboration avec Multi Vidéo Sàrl et Gene7a Sàrl, «Vivre» est accessible à tous les abonnés d’UPC Cablecom et de VO Énergies. Les programmes – dont le contenu et la réalisation sont placés sous la responsabilité de la cellule de communication de la Ville – peuvent aussi être visionnés via le site Internet de la commune (www.ylb.ch/vivre) (24 heures)

Créé: 30.11.2017, 10h24

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.