Une tisane broyarde fait changer l’image du vacherin fribourgeois

MarketingLa nouvelle identité visuelle du vacherin fribourgeois était trop proche de celle des tisanes Lioba de Domdidier (FR).

Depuis cinq ans, les tisanes Lioba utilisent ce visuel rappelant les traditions de la poya et des découpages, soit une identité très proche de celle choisie par le vacherin fribourgeois, avec des lignes de pente similaires.

Depuis cinq ans, les tisanes Lioba utilisent ce visuel rappelant les traditions de la poya et des découpages, soit une identité très proche de celle choisie par le vacherin fribourgeois, avec des lignes de pente similaires. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un tableau noir et blanc rappelant les traditionnelles images de poyas fribourgeoises, le tout parsemé de dessins faisant penser aux découpages du Pays-d’Enhaut. Depuis cinq ans, la famille des droguistes Roggen de Domdidier (FR) utilise ce visuel pour faire la promotion de sa ligne de Tisanes Lioba, en vente dans une bonne cinquantaine d’enseignes romandes, principalement dans le canton de Fribourg.

Autant dire que la surprise des entrepreneurs broyards a été grande il y a un mois quand ils ont découvert que l’interprofession du vacherin fribourgeois AOP lançait une nouvelle campagne de communication ressemblant très fortement à leur visuel.

Heureusement, le mélange des genres entre fromage et tisanes ne devrait pas avoir lieu. «L’interprofession a décidé de stopper la diffusion de sa nouvelle campagne de promotion et annulé la production d’une partie du matériel publicitaire, le temps que l’équipe marketing travaille sur de nouveaux visuels», communiquait Cathy Roggen-Crausaz, mardi, sur sa page Facebook.

«Ce sont des images traditionnelles, souvent utilisées, mais jamais cela n’avait semblé si proche»

Alors que son mari Emanuel, droguiste, s’occupe des mélanges des dix sortes de tisanes bonnes pour la santé et présentées dans des emballages alléchants, la journaliste de formation s’est occupée du design du produit. «Ce sont des images traditionnelles, souvent utilisées avant nous et régulièrement reprises médiatiquement, mais jamais cela n’avait semblé si proche, poursuit la jeune femme. Des clients nous ont même demandé si on travaillait avec le vacherin fribourgeois.»

Une problématique d’autant plus dommageable que les deux produits cohabitent souvent dans des fromageries, la dégustation de fromage s’accompagnant volontiers d’un thé. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes à avoir ainsi pris la défense des petits producteurs broyards. À tel point que le vacherin fribourgeois reverra donc sa nouvelle communication, sur laquelle l’AOP planche depuis plus d’une année.

«Nous avons stoppé notre plan de communication qui devait partir ces jours et décidé de ne pas imprimer du matériel publicitaire, suite à une rencontre avec la famille Roggen à mi-octobre», confirme Vanessa Fritsche, responsable marketing et communication de l’AOP basée à Bulle.

Une campagne pour raviver l'image du vacherin

Cherchant à rafraîchir son image, le vacherin fribourgeois venait de lancer son opération de communication quand les tisanes broyardes ont pris contact avec l’interprofession. «Nous ne savions pas que ce visuel existait déjà et que certains de nos membres distribuaient les deux produits dans leurs enseignes, poursuit la responsable. Et il faut bien reconnaître que les lignes obliques faisaient qu’il était délicat de les différencier.»

Une nouvelle image pour le vacherin fribourgeois a donc été validée mardi, en gardant l’idée du noir et blanc, mais en s’éloignant des lignes de la poya. Elle devrait apparaître sur les réseaux sociaux ces prochains jours. Quant au matériel publicitaire déjà imprimé, il sera écoulé, là où les tisanes broyardes ne sont pas présentes.

(24 heures)

Créé: 08.11.2018, 19h05

Articles en relation

Un accord pour sauver le Vacherin Mont-d’Or

La concurrence entre les producteurs du Vacherin Mont-d’Or et ceux du « Petit Boisé » n’aura pas duré très longtemps. Plus...

Les tisanes de Fanny fleurent bon les Alpes

Terroirs Mêlées dans une tasse, plantes sauvages et fleurs des montagnes offrent une véritable communion avec la nature Plus...

L’Etivaz, une vie pour le fromage

Reportage Le photographe Fabrice Wagner a passé trois saisons dans les alpages, à suivre le travail des familles. Un très beau livre. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...