Très gros coup de chaud pour l’église de Bavois

Fait diversLundi dernier, un individu casqué a mis le feu aux bancs de l’édifice, qu’il avait préalablement aspergés de produit inflammable. Le pire a été évité.

Du produit inflammable a été giclé sur plusieurs bancs de l'église. Deux ont été la proie des flammes.

Du produit inflammable a été giclé sur plusieurs bancs de l'église. Deux ont été la proie des flammes. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Sans l’intervention quasi instantanée de l’employé communal, il n’y aurait peut-être plus d’église à Bavois.» Syndic du village nord-vaudois, Thierry Salzmann sait que l’édifice cultuel a eu très très chaud, lundi 30 septembre. Confirmant une information parue vendredi dans «L’Omnibus», il précise que quand le collaborateur est entré dans le temple, «des flammes de 2 mètres léchaient déjà le plafond».

Le clocher avait sonné 9 heures depuis près d’un quart d’heure quand un voisin, alerté par le bruit d’une déflagration, a aperçu un individu casqué sortant de l’église dont s’échappait déjà de la fumée. Ni une ni deux, alors qu’il voit l’auteur présumé de ce geste criminel s’enfuir en direction d’Oulens sur un scooter sans plaques d’immatriculation, il appelle le 118 et l’employé communal. «Par chance, il était en congé, ce qui lui a permis d’être sur place encore plus vite», souligne le syndic.

L'incendiaire a répandu du produit inflammable

Arrivé sur place avec son extincteur à poudre, l’employé communal s’attaque immédiatement aux deux bancs d’où montent les flammes. «C’était un bon départ de feu, mais comme les deux foyers étaient proches l’un de l’autre, en trente secondes c’était maîtrisé», explique l’intéressé.

L’incendiaire avait aspergé tous les bancs du fond de l’église avec du produit inflammable. «Manifestement, tout ne s’est heureusement pas passé comme il le souhaitait et notre collaborateur est arrivé au fin moment, comme on dit», reprend le syndic.

L'orgue abîmé

Les flammes et la chaleur ont néanmoins causé pour plusieurs milliers de francs de dégâts. Outre les bancs, une partie du plafond et son isolation sont touchées. Sans compter que l’orgue a apparemment souffert du sinistre. «Il semblerait toutefois qu’il ait subi moins de dégâts que redouté. On en saura plus quand il aura été ouvert et nettoyé», précise le municipal des Bâtiments et de la Défense incendie, Jérôme Harmel.

Quoi qu’il en soit, l’église est inutilisable jusqu’à nouvel ordre. Et suite à cet acte imbécile, l’édifice est désormais fermé au public, même si les autorités refusent de penser que ce geste soit le fait de quelqu’un qui en veuille à la commune ou à l’église. «Ce n’est que mon avis, mais j’imagine plutôt que ce soit le fait d’un pyromane», note Thierry Salzmann.

Créé: 07.10.2019, 16h56

Articles en relation

Les Vez ont transformé l’orge en or

La clé des champs 15/40 Le couple de Bavois a abandonné la production laitière pour se tourner vers le maltage. Plus...

L’épicerie villageoise 2.0 imagine son futur à Bavois

Commerce de proximité Ouvert 24h/24, un petit magasin en self-service accueille ses clients grâce à une application pour téléphone. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.