Un trésor séculaire éclaire le Vully d’une lumière nouvelle

Vully-les-LacsLégués en héritage, des documents de 1397 à 1863 permettent d’en savoir plus sur le château de Salavaux et les villages voisins.

Pendant près d’une année, l’historien Gilbert Marion et l’archiviste Jean-Charles Lauper ont passé en revue des dizaines de documents et parchemins qui appartenaient à la famille d’un collectionneur du Nord vaudois.

Pendant près d’une année, l’historien Gilbert Marion et l’archiviste Jean-Charles Lauper ont passé en revue des dizaines de documents et parchemins qui appartenaient à la famille d’un collectionneur du Nord vaudois. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On y parle encore en seytorée, une unité de mesure équivalent à une pose (4500 m2) pour les champs. Les impôts sur les transactions immobilières étaient payés en cens ou en lauds… Durant toute l’année 2017, l’historien broyard Gilbert Marion et l’archiviste de la commune de Vully-les-Lacs Jean-Charles Lauper ont analysé un trésor: une bonne cinquantaine de documents et parchemins concernant les anciens villages formant désormais cette commune fusionnée. Le fruit de leurs études sera présenté à la population le mercredi 3 octobre prochain, dans le refuge de Charmontel.

«Dans le cadre d’un héritage, on peut être vite assommé par la masse de documents à trier, explique Jean-Charles Lauper. Souvent, on aurait tendance à tout jeter. Là, les héritiers d’une famille Reverchon, qui vivait dans le Nord vaudois, ont eu un excellent réflexe en contactant les communes concernées, dont principalement celle de Vully-les-Lacs.»

«Le point commun de la majorité de ces documents est le château de Salavaux et la constitution de son domaine, de la fin du XVIe au XIXe»

C’est très probablement le père du défunt, amateur de brocantes, qui avait acheté ces anciens écrits au fil des ans. Si on ne peut en être certain, on suppose que la collection fut complétée par son fils. Elle dormait depuis bien quelques années dans un galetas. Initiateur d’un site Internet sur l’histoire du lac de Morat et du Vully, Jean-Charles Lauper s’est ainsi vu remettre un lot de 54 documents couvrant la période 1397 à 1863. De quoi assembler de nouvelles pièces dans le puzzle historique de ces villages, pièces dont personne ne soupçonnait les liens.

Sans les sceaux originaux

«La plupart de ces documents sont sans valeur marchande, car dépourvus de leurs sceaux originaux, mais ils restent très riches d’histoire, précise l’historien. Il s’agit notamment de doubles d’actes notariés, qui étaient destinés à l’acheteur. Le point commun de la majorité de ces documents est le château de Salavaux et la constitution de son domaine agricole, de la fin du XVIe siècle au XIXe siècle.» L’enseignant au Gymnase d’Yverdon s’enthousiasme notamment pour un plan des vignes et la route au-dessus du château de Salavaux, datant de 1682. Un document très rare à l’époque.

Une pièce de 1702 nous apprend aussi qu’avant la séparation des communes de Constantine et de Montmagny, l’ancienne commune de Constantine était composée de trois fractions de communes, avec également Salavaux. De quoi corriger l’idée admise de deux fractions de communes.

Enfin, si plusieurs familles bien connues du Vully vaudois sont citées au fil des lignes, l’arbre généalogique des Bessard peut notamment être complété grâce aux documents. En cours de digitalisation, ce trésor sera ensuite stocké dans les archives communales. Un certain Frédéric Bessard, acquéreur du château de Salavaux et décédé en 1854, établit ainsi une synthèse de ses transactions immobilières au fil des années. «Plus tard, deux cerveaux de cette famille feront carrière en Russie, rappelle Gilbert Marion. Louis Bessard comme précepteur et Henri Bessard comme ingénieur, notamment à Riga. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont devenus des personnalités. Leur famille avait de l’argent et ils ont pu faire des études, ce qui était plutôt rare dans ce coin de pays.»

La manne est qualifiée d’exceptionnelle par le syndic, Blaise Clerc, heureux de pouvoir récupérer ainsi des documents parlant de familles présentes dans les villages du Vully vaudois de longue date. «Cela va nous apporter des éléments historiques, qui parlent de la vie de tous les jours dans nos anciennes communes», conclut-il. (24 heures)

Créé: 12.09.2018, 07h50

Présentation publique

Les documents du fonds Reverchon seront à découvrir le mercredi 3 octobre, dès 19 h, au refuge de Charmontel, dans le Vully vaudois.

www.murtenseevully-history.ch

Articles en relation

La mémoire visuelle du Vully est désormais accessible en un clic

Nord-Vaudois Broye Un site met à disposition du public un fonds d’images anciennes dédiées à la région la plus septentrionale du canton. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...