Une triangulaire se dessine pour remplacer Christelle Luisier

PayerneÀ une petite année des élections générales, trois partis devraient être en lice pour prendre le siège de la nouvelle conseillère d’État.

Le prochain départ de la nouvelle conseillère d’État Christelle Luisier laisse la place à un intéressant jeu de chaises musicales à Payerne.

Le prochain départ de la nouvelle conseillère d’État Christelle Luisier laisse la place à un intéressant jeu de chaises musicales à Payerne. Image: /Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lâcher son emploi au printemps 2020 sans garantie de pouvoir continuer son action après les élections générales de 2021, tel est le dilemme qui se profile pour les candidats intéressés à intégrer la Municipalité de Payerne à la suite de l’élection de Christelle Luisier Brodard au Conseil d’État. Mais, même si le poste est compté à mi-temps et la syndicature à 80%, les Payernois devraient se voir proposer une triangulaire ce printemps.

«Le PLR va naturellement revendiquer ce siège et la syndicature. Pour ce faire, un processus de rencontre de candidats potentiels a déjà été lancé par le comité», explique Franck Magnenat, président de la section payernoise. Quel profil est recherché? «Peu importe le sexe, on cherche un candidat ayant conscience de l’investissement demandé et de bonnes connaissances politiques.»

Appel aux candidatures

Alors que le PLR compte quatre municipaux sur cinq et 38 conseillers communaux sur 70 sièges, une élection tacite semble hors de propos. «Nous avons lancé un appel aux candidatures jusqu’en début de semaine prochaine. Et si nous avons une candidature valable, l’assemblée devrait la lancer dans le bain», glisse Nicolas Schmid, président du Parti des socialistes et indépendants payernois. Pour le PSIP, qui détient 19 sièges au Conseil, les noms de Philippe Savary, déjà candidat en 2016, mais surtout de l’avocat Sébastien Pedroli, député et chef de groupe, circulent notamment. Si le premier ne souhaite pas dévoiler ses cartes, le second dit qu’il «est à la disposition du parti».

Candidat au Conseil national l’automne dernier, l’UDC Jocelyn Canope devrait aussi être de la partie. «Il y a de fortes chances que l’UDC présente quelqu’un et la fonction m’intéresse», lâche l’actuel président du Conseil communal, où son parti occupe onze sièges.

PLR favori

Reste que le grand favori de cette complémentaire sera forcément le candidat lancé par le PLR. Et, là, les bruits de couloir font état de plusieurs intéressés, comme les conseillers communaux Roland Bucher, Christian Gauthier et Diana Cruz, l’ancien municipal Jacques Henchoz, le président des Brandons Sylvain Hostettler ou l’ancien président des tireurs à la cible Pascal Maillat.

Tout comme le dernier nommé, les deux premiers répondent clairement non quand on leur pose la question d’une candidature. Présidente des commerçants de la SIC, la seule dame du panel dont le nom bruisse en ville ne se prononce pas pour le moment.

Tout le contraire de Jacques Henchoz, municipal de 2011 à 2016, qui a déjà fait part de sa motivation. «Je ne m’étais pas relancé en 2016 pour des questions professionnelles, mais je le regrette, car j’ai adoré cette fonction», confirme-t-il pour justifier un éventuel retour. Quant à Sylvain Hostettler, il a déjà laissé entendre que la 125e édition des Brandons, du 28 février au 2 mars, sera sa dernière. «Pour l’instant, c’est ma priorité, mais je n’ai jamais caché mon intérêt pour Payerne», lâche l’ancien conseiller communal.

Calendrier chamboulé

Pour affiner les stratégies, les trois partis viennent de gagner quelques semaines de réflexion par le biais du recours déposé contre l’élection au Conseil d’État en raison d’enveloppes de vote potentiellement non conformes. «Je démissionnerai officiellement quand celui-ci aura été traité», confirme Christelle Luisier. De quoi repousser l’échéance.

Dans un premier temps, le scrutin complémentaire était imaginé le dimanche 5 avril, permettant de planifier tous les scrutins, jusqu’au second tour à la syndicature, avant les vacances d’été. Finalement, le premier tour devrait être organisé le 17 mai, soit le week-end de l’inauguration de l’abbatiale, avec un délai de dépôt des listes au 6 avril.

Créé: 11.02.2020, 09h32

Quartier revu

En Favez «Ce nouveau plan d’affectation règle les droits de construction d’un quartier central en lien direct avec la gare», a présenté la syndique Christelle Luisier, de retour aux affaires, lundi, au sujet d’un nouveau préavis municipal.

Projet Lancé en 2015, le dossier règle les questions d’accessibilité aux parcelles, diminue l’indice de construction du sol de 1,2 à 0,9, mais permet un étage supplémentaire sur les bâtiments de la rue du Favez.

Oppositions Malgré deux enquêtes déjà réalisées, il reste deux oppositions au dossier, que le Conseil communal devra lever.

Articles en relation

L’éventuelle succession Luisier titille déjà les partis payernois

Politique Si Christelle Luisier Brodard devait accéder au Conseil d’Etat, son élection provoquerait une complémentaire à Payerne. Plus...

La syndique de Payerne résiste à la Grève du climat

Élection Christelle Luisier est élue au Conseil d'État vaudois au 1er tour. Mais son score est plus faible que prévu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.