Le Tribunal cantonal de Fribourg classe l’affaire des jumeaux de l’A1

ARRÊTEn avril 2010, un Français de 18?ans, à bord d’une berline volée, avait été tué par un policier vaudois dans le tunnel de Sévaz (FR), sur l’autoroute A1. L’ordonnance de classement rendue par le ministère public fribourgeois en juin dernier vient d’être confirmée. Publié le 14 novembre 2011.

Un Français de 18?ans, passager d’une berline volée qui forçait un barrage policier dans le tunnel de Sévaz (FR), avait été mortellement atteint par un gendarme vaudois le 18 avril 2010.

OLIVIER ALLENSPACH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal cantonal de Fribourg confirme l’ordonnance de classement du ministère public fribourgeois, rendue en juin dernier, sur l’affaire de l’A1. Un Français de 18?ans avait été tué par un policier vaudois.

Le jeune homme qui venait de Vaulx-en-Velin (F) était le passager d’une des trois voitures de luxe volées à Lyss (BE) par des malfaiteurs de la région lyonnaise. Alors que le véhicule forçait un barrage policier dans le tunnel de Sévaz (FR), sur l’autoroute A1, entre Payerne et Yverdon, un gendarme vaudois a fait usage de son arme à sept reprises. Un tir traversa le pare-brise de l’Audi RS6 avant d’atteindre mortellement le passager.

Le ministère public fribourgeois avait retenu que l’usage de l’arme était le dernier moyen pour arrêter les fuyards. Le frère jumeau de la victime et le conducteur du véhicule volé avaient interjeté appel contre cette ordonnance. Ils viennent d’être déboutés par le Tribunal cantonal fribourgeois.

Contacté par 24?heures, Me Jean-Pierre Garbade, l’avocat genevois qui défend le plaignant dont le frère jumeau a été tué, a indiqué qu’il allait recourir auprès du Tribunal fédéral pour atteinte au droit à la vie.

Créé: 30.12.2011, 10h06

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.