Au Tribunal, la production des éoliennes sous la loupe

EnergieOpposants et partisans du projet éolien de «Sur Grati», en dessus de Vallorbe, se penchent sur les mesures de vent qui ont validé le parc aux yeux du Canton. Débat de haut vol.

Récemment, les projets vaudois ont été confortés par une carte des vents qui mettait en évidence les abondants gisements sur les crêtes. Une carte fiable, assurent les experts mandatés par les promoteurs. Une carte composée avec les données des promoteurs, dénoncent les opposants.

Récemment, les projets vaudois ont été confortés par une carte des vents qui mettait en évidence les abondants gisements sur les crêtes. Une carte fiable, assurent les experts mandatés par les promoteurs. Une carte composée avec les données des promoteurs, dénoncent les opposants. Image: Swisstopo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi matin, c’était la dernière audience au Tribunal cantonal de Lausanne pour le parc éolien Sur Grati, projeté entre Vallorbe, Vaulion et Premier. Une dernière ligne droite avant le verdict de la justice concernant ce parc pionnier: sur beaucoup de points du dossier, l’avis des juges sera déterminant pour les futurs parcs éoliens vaudois qui se profilent.

Un des enjeux touche la production attendue de ces parcs. Autrement dit, le nombre de volts projeté pèse-t-il suffisamment lourd dans la balance face aux inconvénients, notamment en termes paysagers? La question n’est pas nouvelle, et elle attend notamment les expertises fédérales en la matière suite au oui populaire à la Stratégie énergétique 2050. Mais ces dernières viendront sans doute trop tard pour le cas qui occupe les juges vaudois. Seul indice pour eux: le Canton considère que les critères de production comptent pour 50% dans l’évaluation de la qualité d’un projet éolien. Mardi, les experts convoqués par chacun des camps se battant pour ou contre Sur Grati en ont fait un débat de haut niveau, visant à justifier ou décrédibiliser les prévisions. Aperçu.

«Donc les éoliennes seront arrêtées en période de croule ( ndlr: période des amours ) de la bécasse des bois, tonne l’avocat de Pro Natura, Laurent Trivelli. Pour avril, de 19 h 30 à 21 h 30, mai 4 h 30-6 h 30 et 20 h 30-22 h 30... Quelle diminution du potentiel de production est-ce que cela représente? Vous l’avez pris en compte?» Soupirs dans la salle, côté promoteurs.

Bernard Jeanneret, ancien du CERN et éolien-sceptique notoire, intervient en tant qu’expert convoqué par les opposants: «Vous avez compté 5% de pertes pour maintenance. Mais les 5% de déduction pour le givre sur les pales, ils apparaissent où?» Il enchaîne: «Quant à la fameuse carte des vents qui est utilisée pour justifier les projets éoliens, c’est une nouvelle carte qui intègre les mesures fournies par des promoteurs. J’arrive à une surestimation de 40% de Sur Grati.» Il s'agit en fait d'une carte des vents publiée en 2016. Elle compile les données de MétéoSuisse et celle apportée par des mesures ponctuelles, comme celle des promoteurs. Bref.

En face, fonctionnaires et promoteurs sont venus au secours des critères cantonaux. «Il y a eu plus de trois ans et demi de mesures, on arrive à une vitesse de 6,2 mètres/seconde en moyenne. C’est vérifié, contrôlé, ensuite validé par deux bureaux», a plaidé, pour les promoteurs, l’expert Claude Madörin, ancien directeur de VO Énergies (entreprise régionale d'ailleurs derrière le projet de Sur Grati). «Ici on a des mesures sur plus de douze mois, sur quatre saisons, avec plusieurs points de mesure, l’anémomètre a été complété par des mesures au sol…», ajoute François Schaller, ingénieur à la Direction de l’énergie. En clair, les mesures sont aux normes. Le Canton n’impose par contre aucune production par mat éolien. Ce qui compte, c’est la production globale des dix-neuf parcs actuellement prévus. Quant aux pertes de Sur Grati, «on a pris en compte les bases d’Enercon, le fabricant, pour des sites de ce type. Ce sont des valeurs usuelles», poursuit Claude Madörin. «Mais ont-ils pris en compte les chauves-souris?» interrompt l’avocat des recourants. «On prend des bases pratiques», rétorque le spécialiste. Il poursuit. «On ne partirait pas dans un projet s’il n’était pas viable.»

Aucune date n’a été communiquée pour le verdict.

Créé: 15.11.2017, 12h32

Débat

Faut-il avertir les promeneurs de possibles jets de glace ?

Les débats autour d’un parc éolien vont parfois loin. Par exemple, mardi, les parties se sont attardées longuement sur la question de la glace. Celle qui peut se poser sur les pâles des hélices en hiver,
et dont les opposants assurent qu’elles risquent de projeter de dangereux glaçons sur les environs. «Tous les producteurs développent des systèmes de chauffage de pales, par pulsion d’air», défend Pierre Honsberger, en charge de la planification de Sur Grati. Un balisage pour les randonneurs est en outre prévu. «Mais vous pensez qu’un simple écriteau d’avertissement suffit? Il y aura de la neige sur ce panneau!» a tonné l’avocat de la partie adverse.
Ce à quoi il a été rétorqué que des panneaux lumineux fonctionnent par exemple en amont des barrages. Le service des routes a, lui, considéré le risque comme
acceptable.

Articles en relation

Vallorbe offre une victoire symbolique aux éoliennes

Référendum Avec 57,5% de oui, les Vallorbiers acceptent le parc éolien Sur Grati. Ce vote avait valeur de test. Plus...

Non cinglant de la France voisine aux éoliennes vaudoises

Energie La première consultation des riverains français, concertée par le Canton et la France voisine, se solde par un non cinglant des riverains au projet éolien proche de la frontière. Plus...

Un tribunal s’en va sur l’alpage pour juger l’impact des éoliennes

Paysage La Cour visitait jeudi la crête destinée à accueillir les éoliennes de Vallorbe. Le verdict sera crucial pour les futurs projets. Plus...

Les Vaudois ont-ils voté pour ou contre l'éolien ?

Energie Les projets de parcs éoliens dans le canton ont-t-ils eu un effet sur le scrutin sur la Stratégie énergétique 2050 ? La carte des résultats est riche d'enseignements. Le oui l'emporte nettement, mais pas partout. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.