Tristesse et émoi après l’incendie ayant touché la ferme du Bochet

Granges-MarnandUne ferme proposant «l’aventure sur la paille» depuis une vingtaine d’années est partie en fumée en deux heures.

L’étable abritant une trentaine de vaches laitières a été entièrement détruit par l’incendie.

L’étable abritant une trentaine de vaches laitières a été entièrement détruit par l’incendie. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«D’un côté, nous sommes soulagés que les dégâts ne soient que matériels, mais de l’autre, c’est la tristesse qui l’emporte. Nous allons contacter la famille pour voir si la Commune peut les aider d’une manière ou d’une autre». Syndic de Valbroye, Guy Delpedro résumait le sentiment de ses administrés, mardi matin au réveil. Comme la fumée encore visible le lendemain, la nouvelle de l’incendie de la ferme du Bochet s’est répandue loin à la ronde. Si un imposant rural a été complètement détruit, personne n’a été blessé et tout le bétail a pu être sauvé.

Le sinistre, dont la cause n’avait pas encore pu être établie mardi selon un communiqué de la police cantonale vaudoise, touche de plein fouet la famille Estoppey, qui s’est spécialisée dans l’agritourisme depuis le milieu des années 90. Dans le bâtiment concerné, qui abritait notamment une trentaine de vaches laitières, de nombreux touristes et classes d’école ont dormi lors de courses ou camps. Une imposante banderole y proposait «l’aventure sur la paille». Jean-Jacques, le patriarche, amusait souvent la galerie avec ses tours de magie ou de ventriloquie. Lundi, il n’était pas là pour voir sa ferme partir en fumée, les parents étant partis en vacances quelques jours plus tôt, laissant leur fils à la barre.

Un abri pour les vaches

Le sinistre s’est déclaré peu après 17 h et à l’arrivée des différents services du feu, l’exploitant avait déjà pu faire sortir l’entier du bétail qui se trouvait dans l’étable avec l’aide de son voisin, François Duc. Dans l’impossibilité de conserver ces vaches dans ses infrastructures, ce dernier lance d’ailleurs un appel afin de pouvoir abriter 30 à 35 vaches à traire dans la région de la Broye ou de la Glâne. Lapins, chèvres, volailles et autres tourterelles ont aussi pu être mis en sécurité.

L’intervention a nécessité l’engagement d’une soixantaine de pompiers des SDIS Broye-Vully, Lausanne-Epalinges, Haute-Broye et du CR-CSPi Estavayer, de 5 collaborateurs de la PCi Broye-Vully, de plusieurs patrouilles de la gendarmerie, des spécialistes du groupe incendie ainsi que la brigade scientifique de la police de sûreté. Elle a permis de sauvegarder la maison d’habitation et un hangar d’élevage de poulets de cette exploitation isolée, sise à proximité de la frontière cantonale. «Au vu de cet éloignement, amener de l’eau sur place a été notre principal souci», commente Pierre-Yves Jost, commandant du SDIS Broye-Vully. Il a ainsi fallu installer deux conduites de transport depuis Granges-Marnand (1 km) et Ménières (400 mètres). (24 heures)

Créé: 13.03.2018, 17h10

Articles en relation

«L'aventure sur la paille» se termine en fumée

Granges-Marnand La ferme du Bochet, qui fait du tourisme rural depuis plus de vingt ans, a brûlé en deux heures. Les pompiers ont pu sauver l'habitation et le poulailler Plus...

«J’ai vécu la pire année de ma vie de pompier»

Sécurité Commandant du SDIS Broye-Vully confronté à une série d’incendies criminels en 2017, Pierre-Yves Jost tire le bilan de l’année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

CarPostal franchit la ligne, paru le 16 juin
(Image: Valott) Plus...