Passer au contenu principal

Unique cinéma de la Vallée, La Bobine déroule le fil de son histoire

Un livre retrace l’histoire de la salle obscure du Sentier, autrefois dédiée à la gymnastique, où des films ont été projetés depuis 1923

Bâtie en 1889, la salle du Sentier était au départ une salle de gym au haut plafond en bois. Elle est devenue en 1923 le cinéma La Bobine.
Bâtie en 1889, la salle du Sentier était au départ une salle de gym au haut plafond en bois. Elle est devenue en 1923 le cinéma La Bobine.
OLIVIER ALLENSPACH-ARCHIVE

Depuis près d’un siècle, la vallée de Joux dispose de son cinéma, La Bobine. Cela valait bien un livre narrant son histoire. C’est à Daniel Reymond, Combier résidant à La Tour-de-Peilz, que l’on doit cet ouvrage. Un peu par hasard. «J’ai découvert des cartons entiers d’archives sur La Bobine en faisant des recherches pour les 150 ans de la Société de gym du Sentier», explique l’ancien professeur d’histoire au Gymnase de Burier. Poussé par «sa petite passion pour l’histoire», il feuillette les documents. Au bout de six mois, il se rend compte que leur contenu est riche et mérite de devenir le sujet de son premier livre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.