Les urgences du HIB de Payerne serviront de modèle

BroyeLe service des urgences de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) vient d’être reconnu comme centre de formation à cette spécialité

Chaque année, les urgences du HIB de Payerne enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer 12 mois au maximum, sur les 18 de leur formation spécialisée.

Chaque année, les urgences du HIB de Payerne enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer 12 mois au maximum, sur les 18 de leur formation spécialisée. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est sans doute l’une des disciplines médicales les plus scénarisées de la télévision. La médecine d’urgence, la vraie, avec ses cas improbables et ses diagnostics rapides à même le brancard de patients ensanglantés ou suffoquant, existe. Et c’est une spécialité en soi. Le service des urgences de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) vient d’être reconnu par la Société Suisse de Médecine d’Urgence et de Sauvetage (SSMUS) comme centre de formation en médecine d’urgence hospitalière.

«C’est le reflet de la qualité du travail de tout le service du HIB»

C’est le deuxième établissement vaudois, après le CHUV, à obtenir cette reconnaissance. On en dénombre trente-cinq dans toute la Suisse, hôpitaux publics et cliniques privées confondus. «C’est le reflet de la qualité du travail de tout le service du HIB, se réjouit le Dr Yvan Fournier, médecin-chef du service. Cette reconnaissance a été rendue possible par la présence d’un processus d’amélioration continue de la qualité des soins et d’un fort encadrement tant médical qu’infirmier spécialisé en soins et médecine d’urgence.»

«Discipline passionnante»

Les urgences du HIB comptent trois médecins cadres, un médecin hospitalier et plus d’un tiers du personnel infirmier est spécialisé en soins d’urgence. Chaque année, elles enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer douze mois au maximum, sur les dix-huit que dure leur formation spécialisée.

«C’est une discipline passionnante, poursuit le Dr Fournier. Elle exige de l’ouverture d’esprit, une grande capacité d’analyse et de polyvalence, une bonne gestion du stress!» Cette reconnaissance est aussi un atout pour attirer de nouveaux médecins au HIB qui va continuer de s’agrandir vu la forte croissance démographique de la région.

Créé: 02.10.2016, 20h39

Articles en relation

Le HIB va renforcer le maintien à domicile des patients la nuit aussi

Broye Une équipe d’infirmières mobiles rattachée au Service des urgences de l’Hôpital intercantonal sera bientôt à disposition des Broyards pendant la nuit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.