Passer au contenu principal

Les urgences du HIB de Payerne serviront de modèle

Le service des urgences de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) vient d’être reconnu comme centre de formation à cette spécialité

Chaque année, les urgences du HIB de Payerne enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer 12 mois au maximum, sur les 18 de leur formation spécialisée.
Chaque année, les urgences du HIB de Payerne enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer 12 mois au maximum, sur les 18 de leur formation spécialisée.
Jean-Paul Guinnard

C’est sans doute l’une des disciplines médicales les plus scénarisées de la télévision. La médecine d’urgence, la vraie, avec ses cas improbables et ses diagnostics rapides à même le brancard de patients ensanglantés ou suffoquant, existe. Et c’est une spécialité en soi. Le service des urgences de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) vient d’être reconnu par la Société Suisse de Médecine d’Urgence et de Sauvetage (SSMUS) comme centre de formation en médecine d’urgence hospitalière.

«C’est le reflet de la qualité du travail de tout le service du HIB»

C’est le deuxième établissement vaudois, après le CHUV, à obtenir cette reconnaissance. On en dénombre trente-cinq dans toute la Suisse, hôpitaux publics et cliniques privées confondus. «C’est le reflet de la qualité du travail de tout le service du HIB, se réjouit le Dr Yvan Fournier, médecin-chef du service. Cette reconnaissance a été rendue possible par la présence d’un processus d’amélioration continue de la qualité des soins et d’un fort encadrement tant médical qu’infirmier spécialisé en soins et médecine d’urgence.»

«Discipline passionnante»

Les urgences du HIB comptent trois médecins cadres, un médecin hospitalier et plus d’un tiers du personnel infirmier est spécialisé en soins d’urgence. Chaque année, elles enregistrent 17 000 consultations pour adultes et plus de 9000 consultations pédiatriques. Les médecins qui viendront s’y former pourront y passer douze mois au maximum, sur les dix-huit que dure leur formation spécialisée.

«C’est une discipline passionnante, poursuit le Dr Fournier. Elle exige de l’ouverture d’esprit, une grande capacité d’analyse et de polyvalence, une bonne gestion du stress!» Cette reconnaissance est aussi un atout pour attirer de nouveaux médecins au HIB qui va continuer de s’agrandir vu la forte croissance démographique de la région.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.