«USB Protocol», un film d’action 100% suisse, tourné à Yverdon-les-Bains

CinémaConnus pour leurs démonstrations d’arts martiaux, les membres de la Team Stama ont réalisé leur premier court-métrage.

Toutes les scènes extérieures du film «USB Protocol» ont été filmées à Yverdon-les-Bains.

Toutes les scènes extérieures du film «USB Protocol» ont été filmées à Yverdon-les-Bains. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une course-poursuite dans un tunnel, des coups de feu, des explosions, des combats, des effets spéciaux, tous les ingrédients d’un thriller sont réunis. Avec le court-métrage de 30 minutes baptisé «USB Protocol», le groupe yverdonnois Team Stama révèle une nouvelle facette de sa faculté à tenir le spectateur en haleine.

Spécialisée dans les démonstrations d’arts martiaux acrobatiques, la Team Stama s’est lancé le défi de faire évoluer ses performances au fil d’une intrigue. Le trio, composé de Tanguy Guinchard, 21 ans, réalisateur publicitaire, de son frère Anthony, 22 ans, étudiant en microtechnique, et de Jonathan Erath, 21 ans, agent de sécurité, avait déjà réalisé quelques courts métrages non scénarisés de deux à trois minutes. Cette fois, Tanguy Guinchard avait le désir de se lancer dans le cinéma (son rêve étant de devenir cascadeur). «Nous voulons montrer qu’en Suisse il est possible de réaliser des films d’action», défend-il.

N’ayant que peu de temps libre pour se vouer à sa passion, le trio a tourné les week-ends, entre décembre et juin derniers, tandis que les soirs de semaine Tanguy planifiait et contactait les personnes-clés. Toutes les prises extérieures ont été tournées à Yverdon-les-Bains et même la police du Nord vaudois s’est remonté les manches pour arrêter les malfrats à la fin de l’intrigue. Les scènes intérieures ont été réalisées dans différents lieux de Suisse romande.

En lice pour des festivals

L’intrigue débute lorsque Ed (Tanguy Guinchard) se fait bousculer par un agent secret en fuite qui lui confie une clef USB avec pour mission de la cacher. Le jeune homme se trouve alors pourchassé par des malfrats tentant de récupérer les fichiers numériques. Le scénario, qui devait durer moins de cinq minutes, a finalement atteint les 30 minutes nécessaires pour être en lice dans divers festivals: à Stockholm, à Oslo, au Sunlight International Film Festival de Berlin ainsi qu’à Winterthour et aux Journées de Soleure. Le film a déjà été diffusé à Grandson et sera bientôt en libre accès sur Internet.

«On ne s’attendait pas à créer un court-métrage aussi conséquent, raconte Tanguy Guinchard, réalisateur d’«USB Protocol». Les idées ont fait boule de neige! Le projet a provoqué un tel engouement que nous nous sommes retrouvés avec cinquante acteurs et figurants au lieu des cinq prévus au départ!» Un bon apprentissage, pour Tanguy Guinchard, qui a découvert la gestion des comédiens, amateurs de surcroît. «Ce n’était pas toujours évident de se mettre d’accord sur les idées», souligne-t-il.

Entièrement financé

La Team Stama s’est aussi attelée à la recherche du financement auprès de sociétés locales, une fois le film terminé. «On avait zéro franc de budget. Au final, on a investi 15 000 francs.» Ayant réussi à financer entièrement son projet, le trio ne se voyait pas réaliser de bénéfice et a décidé de mettre son œuvre à disposition sur Internet en fin d’année. Pour la suite, l’équipe a d’autres idées, mais pour des formats plus courts. «Peut-être que nous allons créer la suite d’«USB Protocol.»

La Team Stama avait été fondée en 2011 par Tanguy Guinchard, double champion du monde de nunchaku. Elle s’était produite sur différents plateaux télévisés, notamment à La Suisse a un incroyable talent (demi-finales) et à l’émission TV italienne: Tu si que vales.

Bande annonce

(24 heures)

Créé: 10.10.2017, 08h03

Team Stama

Articles en relation

Des héros hors norme s’approprient le Capitole

Cinéma Grimpeurs et freeriders tiendront les spectateurs lausannois en haleine avec leurs exploits sur grand écran en novembre Plus...

L’étoile américaine d’une voix de femme dans le cinéma suisse

Petra Volpe Basée à New York, la réalisatrice du récent «L’ordre divin», film sur le combat pour les droits civiques de la femme suisse, concilie local et global Plus...

Le Kosmos, fastueux centre culturel à Zurich

Inauguration A la fois cinéma, librairie, podium et restaurant, le complexe voit grand. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...