A Vallorbe, les éoliennes font déjà monter la tension

RéférendumLe 5 juin, la cité du fer vote sur le plan d’affectation du projet éolien Sur Grati. Dans la rue, l’ambiance est électrique.

La colline Sur Grati, vue ici depuis le centre de Vallorbe, doit recevoir six éoliennes hautes de 207 mètres (au sommet de la pale). Le projet veut pouvoir alimenter toute la région. Son plan d'affectation est l'objet d'un référendum, le 5 juin prochain. Le climat est tendu.

La colline Sur Grati, vue ici depuis le centre de Vallorbe, doit recevoir six éoliennes hautes de 207 mètres (au sommet de la pale). Le projet veut pouvoir alimenter toute la région. Son plan d'affectation est l'objet d'un référendum, le 5 juin prochain. Le climat est tendu. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Non, je ne vous dirai rien. J’ai mon idée dessus, mais j’en ai plus que ras-le-bol de ces éoliennes!» Cette tenancière d’un bistrot de la place résume à elle seule le climat qui règne depuis plusieurs semaines dans les rues et les arrière-salles des cafés de Vallorbe. La commune doit voter le 5 juin prochain sur le plan d’affectation régissant un projet de six éoliennes réparties sur la crête dominant Vallorbe, Vaulion et Premier. Et plus le scrutin du référendum obtenu par les opposants approche, plus la tension monte. Mardi soir, les opposants tenaient une conférence sur le parc éolien Sur Grati. La salle était comble, l’ambiance électrique. Coupé dans son intervention, le conseiller national Roger Nordmann (PS) était même copieusement hué par l’assemblée.

«Vivement la fin de tout ça»

«On est arrêté dans la rue, les gens essaient de vous faire changer d’avis… On entend beaucoup de choses, et c’est difficile de se faire un avis, sauf à la longue», témoigne Marceline Cugni, joviale retraitée dont l’opinion est faite: «Ce projet est mal foutu.» Deux boutiques plus haut, la fleuriste Natacha Bottinelli se tâte. «Je me pose des questions, mais ce qui est sûr, c’est que les gens en ont marre. C’est l’horreur. Vivement la fin de tout ça.»

Ces deux Vallorbières ont du courage. La plupart des habitants ne parlent que sous couvert de l’anonymat. «Dès qu’on glisse un mot pour, on est un pro-éolien. Sinon, c’est l’inverse. Moi, je suis plutôt pour, mais on n’ose plus parler», lâche une jeune femme, marchant rapidement devant la vitrine du promoteur du parc, VO Energies. Y figure l’image d’une gamine souriant: «Oui Grati». En face, les opposants ont accroché un peu partout des affiches: «Non aux six éoliennes géantes». Voilà pour l’ambiance.

Clivages

Comment en est-on arrivé là, dans un cas de figure qui rappelle les scrutins éoliens de Sainte-Croix et des crêtes jurassiennes? «J’ai l’impression qu’ici ça a fait ressortir des vieilles querelles, suggère un employé du coin. On retrouve les grandes gueules qu’on connaît de part et d’autre. Ces éoliennes ont créé des clans, au-delà des partis politiques ou des sociétés locales.» Des gens se brouillent. De l’autre côté, deux styles de communication s’affrontent dans les boîtes aux lettres et dans le paisible Journal de Vallorbe. La société électrique locale a récemment défendu dans la presse locale, chiffres à l’appui, sa capacité à porter un projet devisé à 60 millions de francs, tandis que les opposants alimentent les réseaux sociaux.

«Ce qu’on ignore, c’est ce que vaudra notre vote, glisse une mère de famille. On nous dit que, de toute manière, ces éoliennes se feront.» C’est en tout cas ce qu’avancent le promoteur et les élus des communes voisines (lire ci-contre), qui ont répété mardi leur soutien au projet. A moins de vingt jours du scrutin. (24 heures)

Créé: 19.05.2016, 09h08

Vaulion et Premier ont leur plan B

Même si la population de Vallorbe refuse le plan partiel d’affectation du parc éolien Sur Grati lors du référendum du 5 juin prochain, ses six éoliennes ne seront pas condamnées. Ce sont les villages voisins de Vaulion et de Premier qui l’ont assuré mardi soir à la presse: les éoliennes sont en effet sur leur territoire, tandis que Vallorbe n’est en pratique concernée que par un tronçon de route d’accès. «Notre volonté de mener à bien ce projet est clairement établie», a lancé Claude Languetin, syndic de Vaulion. Leur plan B? Relancer le projet en cas de retrait de la plus grande commune impliquée. Seul le périmètre du plan serait à revoir, déclarent les élus, tandis que les études d’impact et le gros du dossier resteraient valables. Cela étant, toute la procédure devrait être remise sur le métier: approbation préalable par le Canton, mise à l’enquête, vote des Conseils… «Mais le projet serait seulement retardé de neuf à douze mois», calcule Claude Languetin. Corollaire, les recours devant le Tribunal cantonal, déjà déposés par les opposants, seraient rendus caducs.

«Nous avons l’appui de la population, des Conseils et de nos Municipalités, martèle le syndic de Premier, Etienne Candaux. C’est un projet irréprochable qui va faire vivre nos communautés: la forêt ne rapporte plus autant qu’avant.» Sans la participation de Vallorbe, le parc rapporterait quelque 221'000 francs annuels aux deux villages, au lieu de 144'000 francs.

«Notre mission d’Exécutif est de mener à bien une vision, défend Etienne Candaux, et nous avons déjà investi 40'000 francs dans ces études. On défend nos droits.» Directrice de VO Energies, promoteur du parc, Martine Favre abonde: «Deux communes ont accepté ce projet, sans référendum. Par respect pour elles, il est légitime de réfléchir à la manière de le poursuivre.»

Les opposants au projet éolien de Sur Grati se manifestent de manière de plus en plus visible au fur et à mesure que le référendum sur le parc se rapproche. (Image: Olivier Allenspach)

Dans la vitrine du producteur local d'énergie, VO Energies, les partisans du projet éolien défendent une alimentation de la région 100% renouvelable. (Image: Olivier Allenspach)

Articles en relation

Les fronts éoliens se précisent à Sur Grati

Vallorbe Les opposants ont déposé trois recours en justice, tandis que les partisans de ce projet éolien s'annoncent prêts à convaincre. Plus...

Les éoliennes du parc Sur Grati veulent séduire

Energie Le projet éolien prévu sur les crêtes entre Vallorbe, Vaulion et Premier a été validé par le Canton. Il risque un référendum populaire, auquel les promoteurs se préparent. Plus...

La fameuse inondation de 1912 produira de l’énergie

Vallorbe Il y a un siècle, une source avait failli noyer le tunnel du Mont-d’Or. Elle sera captée d’ici à 2017 par une centrale hydroélectrique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.