Passer au contenu principal

De la viande déjà préparée et conditionnée en self-service

Jean-Marc Calvano a ouvert sa boucherie originale à Yverdon au mois de mai dernier.

Jean-Marc Calvano, Jessica et leur fils, Maël, dans la chambre froide de la boucherie familiale.
Jean-Marc Calvano, Jessica et leur fils, Maël, dans la chambre froide de la boucherie familiale.
Jean-Paul Guinnard

Jean-Marc Calvano a commencé à travailler dans la boucherie où sa mère faisait des ménages à l’âge de 13 ans. Depuis vingt ans maintenant, le virus des bons produits ne l’a plus quitté. Fort de sa longue expérience, il a ouvert son commerce en mai dernier. Située à la rue Saint-Roch, sa boucherie n’est pas comme les autres. Ici, il n’y a presque pas d’attente. Les clients se rendent dans une grande chambre froide, adjacente à la caisse, pour choisir les morceaux déjà préparés qui les intéressent.

Le choix est vaste: boudin, steak de bœuf, épaule d’agneau, côtelette ou saucisson, pour n’en citer qu’une partie. À côté des pièces de viande majoritairement régionales, des plats mijotés sont aussi disponibles à l’achat, sans parler des nombreuses sauces artisanales (au miel, à l’orange, au gingembre, à l’ail, au cognac…) pour agrémenter ses grillades. En face du comptoir, un congélateur contient des viandes exotiques: du kangourou, du crocodile ou encore du zèbre. Deux étals, eux, sont réservés pour les produits d’épicerie comme de l’huile, des conserves et des champignons. Jean-Marc Calvano propose aussi différents breuvages: vins de la région et bières sont à l’honneur. Autre touche locale, les sacs sont fabriqués avec de vieux journaux par des détenus des Établissements de la plaine de l’Orbe (EPO).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.