[VIDÉO] Un sanctuaire pour dorloter les animaux sauvages blessés

ChavornayDepuis son ouverture en mars, le refuge Erminea a recueilli 445 animaux dans un sale état. La moitié a pu être sauvée.

Vidéo: Romain Michaud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Chavornay, Erminea – anciennement nommée Association des furets de Suisse et sise à Penthalaz – a ouvert son refuge pour animaux sauvages au mois de mars de cette année, juste à côté du centre Protection et récupération des tortues porté avec conviction par Jean-Marc Ducotterd.

De l’extérieur, le bâtiment aux allures industrielles ne paie pas de mine. Seule une grande sculpture en bois de furet posée devant la porte d’entrée permet aux visiteurs de se repérer. Cependant, une fois dans les couloirs du sanctuaire animalier, le lieu prend une autre dimension. Des dizaines et des dizaines de bocaux contenant des aliments pour les bêtes reposent sur les étagères appuyées contre les murs de la bâtisse. De la bouillie pour les pigeonneaux, des graines pour les canaris, des croquettes pour chats et des éperlans pour les… corneilles.

Nadia Rapisardi (à gauche) et Laélia Maumary, présidente d’ Erminea, s’occupent d’une corneille blessée à la patte droite.

«Ce centre est mon rêve d’enfance, confie Laélia Maumary, fondatrice et présidente d’Erminea. Je suis attachée aux animaux depuis que je suis toute petite. Ma mère prenait soin des oiseaux qu’elle croisait sur sa route et mon frère est ornithologue.» Titulaire d’un CFC de gardienne d’animaux, la jeune femme ne ménage ni ses efforts ni son temps pour soigner les animaux sauvages qu’on lui apporte. «Actuellement, nous hébergeons quelques chats errants, une corneille, un écureuil, des furets (un des rares animaux domestiques acceptés dans le refuge) et neuf hérissons. Pour ces derniers, c’est la saison où nous en avons le plus.»

En effet, à l’approche de l’hiver, les petits mammifères aux poils piquants doivent s’engraisser pour se préparer à hiberner. Malheureusement, pas tous n’y parviennent. «Les attaques de chiens, tout comme les parasites, font des dégâts, poursuit Laélia Maumary. Mais nous essayons de faire notre possible pour les remettre sur pied quand ils sont amochés.»

Aux petits soins

Sur place, mercredi après-midi, Nadia Rapisardi, une des dix bénévoles qui s’activent pour faire tourner le sanctuaire, ausculte la patte droite de la corneille arrivée à Erminea le 6 octobre dernier. «Elle ne pouvait plus du tout marcher, explique l’assistante en pharmacie de profession. Alors je lui ai confectionné une attelle à l’aide d’un Q-tips, de bandes de gaze et d’un sparadrap pour coller le tout.»

Après avoir posé l’animal sur le dos – ce qui le rend immobile –, la bénévole découpe à l’aide d’un minuscule ciseau son ingénieux bricolage. Et là, comme par magie, l’oiseau peut à nouveau se tenir droit sur ses pattes. «Il lui faudra encore quelques jours de repos, poursuit Nadia Rapisardi. Après, nous le mettrons dans une volière et nous regarderons comment il se comporte et s’il peut être relâché dans la nature.»

Relâchés au plus vite

Car Erminea ne s’occupe pas seulement de la santé de ses petits pensionnaires. L’association vise aussi à leur rendre leur liberté. «Pour nous, c’est fondamental que les animaux restent sauvages, martèle Laélia Maumary. Ils doivent retourner dans leur habitat au plus vite.»

Si 445 blessés ont été recueillis à Chavornay depuis le mois de mars, seule la moitié a survécu. «Les animaux restent ici entre un et deux mois, relève la présidente. Nous ne faisons rien payer aux gens qui nous les amènent mais nous espérons toujours des dons. Nous en avons besoin pour continuer notre activité.»


www.erminea.org

Créé: 25.10.2018, 06h55

Articles en relation

101 tortues débarquent au centre de protection Emys

Chavornay Le sanctuaire a recueilli les pensionnaires d’un refuge voué à la destruction Plus...

Un beau sanctuaire pour les tortues sans domicile

Chavornay Le sanctuaire des reptiles compte un nouveau bâtiment. Des centaines de pensionnaires avides de laitue arriveront dès lundi. Plus...

Un nouveau havre pour 5000 tortues à Chavornay

Animaux L’association Protection et récupération des tortues a inauguré ses nouvelles installations. Elle pourra accueillir trois fois plus de pensionnaires. Plus...

Deux Vaudois volent au secours de 10'000 tortues malgaches

Chavornay Ils se rendent à Madagascar pour prendre soin de milliers de reptiles trouvés lors d'une saisie record. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.