Les vieilles autos du château de Grandson déménagent

Dans le cadre de la transformation de l’édifice, les véhicules ont été transportés vers le canton de Zurich. Ils seront restaurés.

Parmi les douze véhicules transportés mercredi, une Clément-Bayard, modèle 1910, construite dans les usines de la société à Levallois-Perret, en région parisienne.

Parmi les douze véhicules transportés mercredi, une Clément-Bayard, modèle 1910, construite dans les usines de la société à Levallois-Perret, en région parisienne. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au vu de leur ancienneté, elles n’auraient pas pu avaler de l’asphalte toutes seules, elles qui roulaient à une époque où les routes n’étaient pas encore goudronnées. C’est donc à bord de deux camions spécialisés que les douze voitures anciennes exposées depuis cinq décennies au château de Grandson ont pris le large, en direction du canton de Zurich. Là-bas, elles seront restaurées, bichonnées et soignées des outrages que leur ont fait subir les locaux dans lesquels elles sont conservées.

«Cinq autres véhicules, dont la Rolls Royce Phantom I de Greta Garbo et l’Austin 10hp Cambridge Saloon qui a appartenu à Winston Churchill, ont fait le même voyage il y a quelques mois», précise Sylvie Gellein, directrice-intendante du château. La raison de ce déménagement particulier? Les propriétaires du monument – soit la Fondation pour l’art, la culture et l’histoire (SKKG) – ont entamé il y a quelques années déjà un important projet de développement et de transformation de l’édifice. «Dans quelques mois, les visiteurs pourront ainsi découvrir un tout nouveau parcours de visite», reprend Sylvie Gellein.

Espace assaini

La nouveauté sera immédiate: le public pénétrera dans le château en accédant à une grande salle d’accueil aménagée dans un des espaces qui abritent aujourd’hui ces dix-sept voitures de collection. Pour le coup, les locaux, passablement humides, auront été assainis, tout comme ceux que retrouveront les véhicules à leur retour. «Il y en aura peut-être quelques-uns de moins, mais ils feront l’objet d’une toute nouvelle muséographie qui les mettra davantage en valeur», promet la directrice.

Mais au fond, comment se fait-il que le château médiéval, théâtre du déclenchement de la bataille de Grandson, qui opposa Confédérés et Bourguignons en 1476, abrite ces authentiques témoins du début du XXe siècle? «On doit ce musée des voitures à un ancien propriétaire de l’édifice, Georges Filipinetti», explique Sylvie Gellein. Plus que passionné d’automobiles, ce fils d’émigrant italien avait carrément fondé une écurie de voitures de course, dont les bolides portaient les armes du château comme emblème. La Scuderia Filipinetti – dont un autre Grandsonnois célèbre, Franco Sbarro, a été mécanicien-chef – a notamment compté dans ses rangs le pilote fribourgeois Jo Siffert. En 1962, lorsqu’il ouvre les portes du château de Grandson, qu’il a acquis six ans plus tôt, les visiteurs peuvent ainsi découvrir la collection d’automobiles parallèlement aux innombrables armes anciennes pour lesquelles le monument était déjà connu.

La SKKG, qui a repris tout ce patrimoine en 1983, possède donc dix-sept voitures françaises, britanniques, tchécoslovaques et américaines, construites entre 1899 (une De Riancey) et 1938 (l’Austin de Churchill). Son catalogue dispose même d’une automobile de fabrication suisse, une Egg & Egli de 1904. (24 heures)

Créé: 07.12.2017, 10h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...