Passer au contenu principal

Quand les vieux habits servent à la collectivité

Les 49 tonnes de fripes collectées à Orbe en 2014 ont permis d’aider financièrement les Cartons du Cœur et la ludothèque

A Orbe, faire son tri de vêtements permet d'aider des sociétés locales.
A Orbe, faire son tri de vêtements permet d'aider des sociétés locales.
OLIVIER ALLENSPACH-ARCHIVE

Faire le vide dans ses armoires au printemps ne permet pas seulement de gagner de la place dans ses tiroirs. A Orbe, placer ses vieux habits dans les containers à vêtements permet au final de donner un coup de pouce aux sociétés locales. Cette année, la ludothèque et les Cartons du Cœur ont ainsi touché 2452 francs chacun grâce aux fripes des Urbigènes. Une pratique que la Commune a instaurée en 1993 avec l’entreprise Contex. «Terre des hommes touche 100 francs par tonne d’habits récoltés dans les trois quarts des 135 containers Contex du canton de Vaud, note Lilly Sulzbacher, porte-parole de la société. Les revenus de ceux qui restent sont versés à des Municipalités, qui les distribuent localement, comme à Orbe.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.