Villars-Burquin se mobilise pour maintenir son bistrot

TévenonLe restaurant doit fermer pour rénovation. Mais 800 personnes demandent que son exploitation ne cesse qu’à la veille des travaux.

Bien qu’il ne soit pas condamné, le Cercle des Amis fermera plusieurs mois. Trop longtemps aux yeux de 800 personnes.

Bien qu’il ne soit pas condamné, le Cercle des Amis fermera plusieurs mois. Trop longtemps aux yeux de 800 personnes. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un bistrot, c’est souvent l’unique lieu social d’un village. Les habitants de Villars-Burquin ne le savent que trop bien. Et ne veulent pas voir Le Cercle des Amis - Chez Vitoria disparaître, même l’espace de quelques mois, le temps d’une transformation complète du bâtiment communal qui l’abrite. C’est pourquoi un petit groupe a lancé une pétition. Remise lundi en début de soirée au greffe de la commune de Tévenon, dont la localité fait partie, elle a suscité l’adhésion de 800 personnes de la région. Reste que Villars-Burquin devra vraisemblablement quand même faire sans son café-restaurant. «Et sans doute pour plus longtemps que prévu», soupire le syndic, Thomas Zürcher, mettant en cause la tenancière actuelle de l’établissement.

Explications. Le 16 avril, les autorités ont proposé à Marta Pereira un bail d’exploitation à durée déterminée, courant jusqu’au 28 février 2019, supposant que les travaux pourraient débuter courant mars. Une proposition refusée par cette dernière, après réflexion. «Pour l’heure, il n’y a pas de budget et le projet n’est même pas passé devant le Conseil général. Pour moi, c’est clair que le chantier ne commencera pas de sitôt. Raison pour laquelle j’ai demandé, sans succès, à pouvoir exploiter le restaurant jusqu’au début effectif des travaux.» Une demande qui fait d’ailleurs partie des termes de la pétition.

Du coup, Chez Vitoria fermera ses portes… à la fin du mois. Car l’histoire a en fait commencé il y a un an. Décidée à apporter des transformations au bistrot, la Municipalité avait alors informé l’exploitante, dans les délais légaux, que son bail commercial ne serait pas renouvelé à son échéance, le 31 mai 2018. «Je leur ai alors demandé ce qu’il en était de mon appartement situé dans le même immeuble, les deux baux étant liés, souligne Marta Pereira. Ils m’ont répondu que je ne devais pas m’inquiéter, que le chantier ne concernait que le bistrot et ils m’ont envoyé un nouveau bail pour l’appartement.»

Même l’appartement
«Comme elle ne s’est pas opposée à la résiliation, nous en avons déduit qu’elle l’acceptait», affirme le syndic. Mais les villageois se sont inquiétés, intervenant à trois reprises devant le Conseil général. «Sans obtenir de réponse concrète», relève l’ancienne syndique Ginette Duvoisin. «Nous ne pouvions pas en donner, sans nouvelles des architectes en charge du projet», répond Thomas Zürcher. Elles sont tombées en avril. Et la donne a dû changer, les architectes estimant qu’il fallait refaire l’ensemble du bâtiment. Au 30 avril, la famille Pereira a donc reçu le congé pour son appartement, effectif au 31 juillet.

Reste que la volonté des autorités n’est pas de condamner le restaurant, qui doit rouvrir ses portes au terme des travaux. Avec son exploitante actuelle? Pour la tenancière portugaise, les dés sont pipés. «J’ai demandé si je pourrais reprendre le restaurant après rénovation, on m’a répondu que je pouvais me porter candidate mais que ce serait un restaurant italien…» Thomas Zürcher n’est pas tout à fait d’accord avec cette version. «On lui a dit qu’elle pouvait déposer un dossier, mais qu’il serait traité comme les autres», explique l’édile. Quant à l’orientation de la carte, elle fait suite à un sondage lancé par la Municipalité. «Nous avons reçu 109 questionnaires en retour. En majorité, ils demandent un bistrot qui serve des plats locaux et italiens.» (24 heures)

Créé: 15.05.2018, 11h19

Articles en relation

Tévenon prend le risque de sauver son dernier café-restaurant

VIE LOCALE La commune fusionnée sauve son dernier lieu de rencontre en rachetant le bâtiment qui l’abrite. Un cas exceptionnel à une époque où les auberges communales ont tendance à mettre la clé sous le paillasson Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.