La Ville de Payerne et l’Armée suisse s’échangent des terrains

UrbanismeUne route dans le périmètre de l’aérodrome et une parcelle à valoriser industriellement font partie des négociations qui arrangent tout le monde.

La route de Rueyres va être rachetée par l'Armée.

La route de Rueyres va être rachetée par l'Armée. Image: GOOGLE STREET VIEW - DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Armée suisse et la Commune de Payerne ont procédé à un échange de terrains qui satisfait tout le monde. Ce sont les tenants et aboutissants d’un accord «gagnant-gagnant» qu’a expliqués la syndique de Payerne, Christelle Luisier, lundi matin à la presse. Cette tractation foncière implique trois parcelles situées de part et d’autre du territoire communal: la route de Rueyres, un petit terrain et deux poudrières dans le Bois de Boulex ainsi qu’une grande surface de 22'222 m2 aux Grandes Rayes.

Si cette dernière, baptisée Miliangos, fait l’objet d’un droit distinct et permanent (DDP) d’une durée de 80 ans en faveur de Payerne, les deux autres consti-tuent un réel échange de terrain pour lequel le chef-lieu broyard touchera au final 986'616 francs de la part d’ArmaSuisse Immobilier, la régie militaire fédérale.

«Ces surfaces ont une valeur très spécifique»

L’accord passé pour Miliangos stipule que la Ville n’aura pas besoin de s’acquitter de la rente annuelle de 89'365 francs pendant les dix premières années de contrat, si le terrain n’est pas exploité. C’est cependant bien dans le but de disposer d’espaces en zone industrielle que la Ville s’est intéressée à cette parcelle propriété de l’Armée. «Nous disposons de surfaces de ce type à l’aéropôle. Elles ont dès lors une vocation très spécifique», souligne Christelle Luisier.

Le montant de la transaction est le fruit d’un savant calcul qui englobe les deux autres opérations foncières. Ainsi, Payerne doit débourser 22'584 francs pour devenir propriétaire des 5122 m2 sur lequel sont érigées deux poudrières à l’intérieur desquelles la Ville stockera du matériel pour le musée de l’abbatiale. De son côté l’Armée était intéressée par la route de Rueyres. En acquérant cet axe, elle sécurise et rend encore plus hermétique le périmètre de l’aérodrome dans lequel il se situe. «Nous avons toutefois fait attention en délimitant la surface à vendre que le futur accès à la zone Aéropôle III reste en mains communales», souligne la syndique (24 heures)

Créé: 14.11.2017, 20h46

Articles en relation

Demi-siècle de formation célébré sur la base aérienne de Payerne

Apprentissage Pilier de l’économie régionale, l’aérodrome militaire forme des apprentis depuis 50 ans. Plus...

Swiss Aeropole SA déploie ses ailes sur le tarmac civil de l’aérodrome

Payerne Le premier coup de pioche du bâtiment qui abritera la société d’exploitation et de promotion du site a été donné lundi. Le poste de directeur est au concours. Plus...

Le premier coup de pioche pour un aéroport civil à Payerne est imminent

Broye Après bientôt vingt ans de palabres, l’aérodrome civil payernois deviendra concret avec un bâtiment aéroportuaire et des hangars qui seront mis en chantier cet été. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...