Passer au contenu principal

Vingt ans que le karting fait la course en tête des attractions broyardes

Célébrant ses 20 ans, le karting indoor est un des plus importants sites de loisirs en Suisse romande.

La belle histoire a débuté en 1997 avec une piste de 450 mètres dans une seule halle.
La belle histoire a débuté en 1997 avec une piste de 450 mètres dans une seule halle.
JEAN-PAUL GUINNARD
Parc d'attractions pour enfants, le Laurapark a ouvert ses portes en 2000 et propose notamment du minigolf.
Parc d'attractions pour enfants, le Laurapark a ouvert ses portes en 2000 et propose notamment du minigolf.
JULIE DE TRIBOLET
Un nouveau revêtement asphalté, dotée de parois montées sur amortisseurs est installé, en novembre 2015.
Un nouveau revêtement asphalté, dotée de parois montées sur amortisseurs est installé, en novembre 2015.
JEAN-PAUL GUINNARD
1 / 7

«C’est la même évolution que pour l’automobile. Les karts de nouvelle génération sont plus puissants, plus maniables, plus sécurisés et moins bruyants. Ils ont une puissance idéale pour notre piste extérieure, qui nécessite beaucoup de reprise avec ses nombreux virages.» Vingt ans après les premiers tours de piste donnés sur le site du karting indoor de Payerne (lire ci-contre) en septembre 1997, le patron Patrice Lorimier à l’œil toujours aussi pétillant quand il contemple ses bolides. A leur volant, les sensations sont quasi les mêmes qu’aux commandes d’un kart de compétition.

Succès fou

Chaque année, près de 100 000 visiteurs se prennent pour Lewis Hamilton sur les deux pistes de 920 mètres (l’une intérieure qui draine 65% de la clientèle et l’autre extérieure). Quelque 45 000 personnes viennent aussi se défier sur les différents tracés de Payerneland Aventure, le parc accrobranche voisin, et autant d’enfants sont attirés par le laurapark, destiné aux plus petits, avec notamment un minigolf couvert. Un succès fou qui fait de Payerneland l’une des plus importantes attractions de loisirs en Suisse romande.

«C’est un sacré plus pour la commune de pouvoir compter sur un tel atout, se réjouit la syndique Christelle Luisier Brodard. Chez les plus jeunes, Payerne n’est désormais plus seulement connue pour son rôle de ville de garnison, mais aussi comme destination de loisirs». Des propos corroborés par Myriam Dégailler, directrice d’Estavayer-Payerne Tourisme, qui y voit un complément idéal aux activités lacustres en été et une belle opportunité de sortie quand la météo est moins favorable.

«C’est un sacré plus pour la commune de pouvoir compter sur un tel atout»

Pourtant, rien n’était garanti, quand le Neuchâtelois du Val-de-Ruz faisait rouler sa première série de douze karts sur une piste de 450 mètres, dans une des anciennes halles industrielles de feu Eric Rapin. «J’avais vu un karting indoor en Allemagne et je cherchais à créer une animation fixe dans le domaine sportif, se souvient le Payernois de 55 ans. On m’a proposé de visiter ces halles et en cinq semaines, j’ai obtenu un permis de construire pour une piste balisée de poutres en bois et de tonneaux remplis de sable dans les virages.»

Désormais, une nouvelle piste entièrement asphaltée, dotée de parois montées sur amortisseurs, accueille les pilotes dans les deux halles de la piste indoor. Et après dix ans de procédures, le Payernois a pu inaugurer une piste extérieure en 2013. Un parc d’attractions pour enfants, permettant aux têtes blondes de patienter pendant que leurs aînés s’offrent une poussée d’adrénaline sur piste, a été aménagé dès 2000. Puis encore un parc accrobranche extérieur, parfait notamment pour les courses d’école, en 2011. Et Patrice Lorimier, fourmillant d’idées pour développer son affaire employant 23 personnes, rêve déjà d’une piste de ski artificielle pour 2018. De quoi franchir la barre des 200 000 visiteurs dès l’année prochaine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.