Une yourte pour réchauffer l'hiver sans bistrot

Dompierre/FRLe dernier restaurant du village ayant fermé ce printemps, les Amis de la K’hutte se mobilisent pour maintenir une vie sociale.

Valentin Barbey, Valérie Lambert et Magaly Chassot font partie du comité des Amis de la K'hutte, une yourte installée à Dompierre pour pallier l'absence d'un bistrot au village.

Valentin Barbey, Valérie Lambert et Magaly Chassot font partie du comité des Amis de la K'hutte, une yourte installée à Dompierre pour pallier l'absence d'un bistrot au village. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec son poêle à pellets central, son coin canapé, ses tables pour accueillir une bonne quarantaine de convives et ses décorations venues tout droit de Mongolie, la yourte des Amis de la K’hutte s’apprête à réchauffer l’hiver des habitants de Dompierre et de Russy, dans la Broye fribourgeoise. En tout, plus d’une centaine de membres ont rejoint l’association créée cet automne. Avec pour objectif de maintenir une vie sociale dans ces deux villages, dont la population s’approche des 1400 âmes et qui sont désormais intégrés à la commune fusionnée de Belmont-Broye.

«Le dernier bistrot du village, où on passait volontiers boire l’apéro en fin de semaine, a fermé ses portes ce printemps. L’hiver étant la période de l’année la moins fournie en animations par les sociétés locales, on s’est dit, avec quelques amis, qu’il faudrait pouvoir créer un lieu de rencontre», explique Valentin Barbey, président de l’association. Ni une ni deux, il réunit quatre volontaires pour rejoindre le comité et toute une amicale est constituée. Une démarche conviviale soutenue par la Commune, à l’ère des réseaux sociaux.

Ouverture ce vendredi

«Créer un endroit chaleureux prend tout son sens. Ainsi, nous avons tenté de simplifier les démarches administratives au maximum pour que tout soit prêt pour le week-end de la Saint-Nicolas», commente Pascal Joye, conseiller communal et dernier syndic de Dompierre. L’endroit ouvre ses portes officiellement ce vendredi, à 17h.

L’idée d’une yourte ayant été émise, l’équipe trouve de quoi en louer une. Il faudra plusieurs samedis de travail aux bénévoles pour la monter puis l’aménager, à proximité du stand de tir, soit dans un endroit isolé, tout en restant proche des deux villages. Des synergies sont trouvées avec la société de tir pour utiliser les sanitaires et stocker du matériel.

Selon les idées des tenanciers bénévoles, une petite restauration pourra même être proposée dans la K’hutte, qui ouvrira ses portes du jeudi au samedi en fin de journée, ainsi que le dimanche matin. Raclette, fondue, rosbif ou friture du lac sont ainsi déjà au programme, de même que des tournois de jass ou des rencontres de retraités. Et ce dimanche, le Saint-Nicolas, saint patron des Fribourgeois, sera de la partie. «Pour l’instant, les bénévoles jouent bien le jeu et le calendrier des présences est déjà plein jusqu’à la fin de décembre. Si ça marche, on espère pouvoir rembourser les frais engagés et si possible relancer la machine les années prochaines», conclut le président.

Créé: 06.12.2019, 08h00

Articles en relation

Le fameux Café du Grütli ferme, faute de repreneur

Saint-Aubin (FR) Las de ne pas trouver d’acquéreur pour lui succéder, le cuisinier Didier Collaud a décidé de vendre son bien à un promoteur. Plus...

Le bistrot comme ultime rempart à la «mort» des petits villages

Traditions La concurrence dans le monde de la restauration est rude, mais les communes restent foncièrement attachées à leur auberge. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.