A Yverdon, le Baleinev veut rendre «leur» fête aux étudiants

ManifestationCette année, le festival organisé à la HEIG-VD sera réservé aux plus de 18 ans. Rock, electro et animations visuelles au menu ce vendredi.

L'an dernier, Pimp my wall habillait quatre tours de la HEIG.

L'an dernier, Pimp my wall habillait quatre tours de la HEIG. Image: DR-BALEINEV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bal de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion (HEIG-VD), qui aura lieu ce vendredi à Yverdon, sera cette année interdit aux mineurs. La décision des organisateurs vise à restituer aux économistes et aux ingénieurs leur fête, qui demeure bien sûr un événement public. «Au fil des ans, nous avons perdu notre identité: il y avait de plus en plus de gymnasiens qui venaient faire la fête et cela posait des problèmes de sécurité», explique Florian Segginger, chargé de communication du Baleinev. Leur jeune âge et leur tendance, pour certains, à se soûler auraient pesé sur l’ambiance du festival et fini par dissuader les étudiants d’y participer. «Nous devions aussi instaurer un système de bracelets pour la vente d'alcool, ce qui alourdissait notre budget, qui avoisine les 100'000 francs.»

Initiative saluée

Indépendante du comité d’organisation, l’AGE, l’Association générale des étudiants de la HEIG-VD, salue l’initiative. «Cela prendra peut-être deux ou trois ans avant que l’on se réapproprie le festival, note le président, Justin Jacquat. Ces dernières années, il y avait trop de jeunes de 16-17 ans alors que la majorité des étudiants de la HEIG ont plus de 20 ans. C’était un peu dérangeant.»

Le Baleinev est aussi une excellente occasion pour les économistes et les ingénieurs – à qui un tarif préférentiel est réservé – de se rencontrer et de se côtoyer. Ce qui n’est pas chose aisée au quotidien puisque les uns et les autres étudient sur deux sites différents, au Centre Saint-Roch et à la route de Cheseaux. L’AGE s’efforce justement d’organiser des activités communes pour pallier cette absence de réel campus.

Programmation ambitieuse

Pour renforcer son identité estudiantine, le Baleinev mise aussi sur une programmation «un peu geek», relève Florian Segginger, qui souligne avoir mis la barre plus haut cette année encore en accueillant des groupes internationaux. Des VJ professionnels (vidéojockey) seront aux commandes de la scène electro et Pimp My Wall, cette performance visuelle participative, s’invitera parmi les festivaliers (lire ci-contre). (24 heures)

Créé: 21.05.2015, 09h27

Au programme

Trois scènes sont montées: une extérieure plutôt rock (Andy & The Outsiders, The Fawkes, The Bombpops, Gipsy Sound System Orkestra), une electro à l’intérieur (Median Structure, Al’tarba & DJ Nix’on, Shirobon, Danger, Arkasia) et une scène découverte. Plus de 50% du site sont couverts, en cas de pluie.

Le Baleinev se veut aussi depuis trois ans un «festival des lumières» avec Pimp My Wall, qui transforme les façades vitrées du bâtiment en écrans géants sur lesquels chacun peut projeter les images de son choix via une Web App. Cette année, plusieurs écrans seront aussi installés dans le public.


www.baleinev.ch
Ce vendredi de 20 h à 4 h.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...