Passer au contenu principal

A Yverdon, le contribuable rapporte de moins en moins

Le contribuable yverdonnois est devenu celui des villes vaudoises qui rapportait en moyenne le moins aux finances publiques, passant sous Renens.

Pour le syndic d'Yverdon Jean-Daniel Carrard, la baisse des revenus fiscaux des Yverdonnois doit se compenser par des projets à même d'attirer de nouveaux contribuables aisés. Il demande également une nouvelle péréquation avec le Canton.
Pour le syndic d'Yverdon Jean-Daniel Carrard, la baisse des revenus fiscaux des Yverdonnois doit se compenser par des projets à même d'attirer de nouveaux contribuables aisés. Il demande également une nouvelle péréquation avec le Canton.
MARIUS AFFOLTER

«Cette fois ça y est, on est passé sous Renens.» La nouvelle était attendue, mais elle a tout de même dû faire un drôle d’effet dans les couloirs de l’Hôtel de Ville, surtout pour ceux qui savent décrypter les comptes communaux. Ce qui se passe? La «valeur du point d’impôt par habitant», autrement dit ce que rapporte en moyenne un contribuable à sa Commune en espèces sonnantes et trébuchantes et ce indépendamment du taux d’imposition, a de nouveau baissé à Yverdon pour atteindre 25 fr. 64 en 2018. Alors que Renens, autre ville en queue de classement avec laquelle Yverdon comparait volontiers la «capacité contributive» de ses citoyens, passait à 27 fr. 68. À titre d’exemple, Lausanne est, elle, à 42 fr. 93.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.