Yverdon refuse une bulle d'énergie destinée aux JOJ

ProjetUne alliance rose-verts et UDC perce le projet d'une start-up basée à Yverdon. Il s'agissait d'une structure de fitness high-tech, destinée à promouvoir la santé, les JOJ et la Ville. Du marketing superflu, à entendre les élus.

Les bulles d'énergies, ici imaginées au pied de la Tour Eiffel à Paris, doivent selon la start-up française basée à Yverdon amener le sport et la santé dans les rues. A Yverdon, où les places de jeu des écoles sont en travaux, l'idée est toutefois mal passée.

Les bulles d'énergies, ici imaginées au pied de la Tour Eiffel à Paris, doivent selon la start-up française basée à Yverdon amener le sport et la santé dans les rues. A Yverdon, où les places de jeu des écoles sont en travaux, l'idée est toutefois mal passée. Image: DR: Commune d'Yverdon, 4PiR2

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La bulle a fait pschitt. Défendu avec conviction par le syndic Jean-Daniel Carrard, le financement (180 000 fr.) par la Ville d’Yverdon du projet sportif et environnemental d’une start-up installée à Y-Parc a finalement été refusé par une alliance de circonstance Verte, socialiste et UDC. Ce qui est déjà peu courant en soi.

Le projet? Une sorte de petite installation de fitness portable, sous un module transparent et en bois en forme de demi-sphère, le tout doté d’écrans de simulation et d’une didactique alliant messages sportifs, santé, écologique et renouvelable, dans le sens où l’énergie produite par les machines de sport est réutilisée. «Un projet pour l’aménagement des villes, pour amener la santé auprès des populations de manière innovante. C’était logique et cohérent de faire des collectivités publiques nos partenaires», soupire son concepteur, Grégory Vincent, père de la start-up 4?R² Switzerland. Il se plaint d’un rejet purement politique de son projet, ce qui n’est sans doute pas entièrement faux.

Face au plénum, Jean-Daniel Carrard tenait à faire de ce projet une participation d’Yverdon aux JOJ 2020. «On a tous constaté qu’il n’y aurait pas d’activité dans le Nord vaudois, à l’exception de la Vallée, évidemment, plaide l’élu chargé des Sports. Cinq de ces minisalles de sport, des bijoux de technologie développés avec la HEIG-VD, peuvent représenter les cinq anneaux olympiques et voyager jusqu’à Paris, nous avons une carte à jouer.»

Ce mélange de prévention, de formation et de marketing n’a pas convaincu au-delà des rangs PLR. Les Verts ont défendu bec et ongles qu’on puise dans les fonds pour le développement durable ou l’efficacité énergétique. «On ne peut pas se permettre cet investissement. L’agenda est surtout malheureux, on vient de nous expliquer que pendant deux ou trois ans des cours d’écoles seraient sans place de jeu. On peut avoir envie de donner une autre image à Yverdon, mais il faut d’abord répondre aux besoins des habitants», plaide la Verte Fanny Spichiger. «Il y a des années, quand j’ai demandé à installer des engins de fitness, on m’a dit que c’était trop cher», pique encore l’UDC Émilienne Wagnière.

La start-up ne baisse pas les bras et dit vouloir continuer à travailler avec le Service des sports et ses partenaires yverdonnois, quitte à trouver autrement du financement, notamment avec Lausanne.

Créé: 18.12.2018, 17h35

Articles en relation

Les étudiants vaudois bûchent en vue des Jeux olympiques de la jeunesse

Formation L’ECAL et l’École de la construction travaillent à la réalisation de la future vasque olympique. L’UNIL, l’EPFL ou encore l’École hôtelière de Lausanne sont aussi de la fête. Plus...

Course folle au centre d'Yverdon

Accident Une voiture a renversé une piétonne au centre-ville d'Yverdon, mercredi en début d'après-midi. Au volant, une senior a ensuite heurté un autre passant après avoir percuté la Maison d'Ailleurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.