Passer au contenu principal

Yverdon répond aux peurs émises par la 5G

Le Service des énergies a fait un appel à un expert. Ses lumières sont publiées sur le site de la Ville.

La Ville a préparé une «foire aux questions», où le spécifique côtoie le général.
La Ville a préparé une «foire aux questions», où le spécifique côtoie le général.
Jean-Paul Guinnard

En début d’année, des Yverdonnois se sont inquiétés de l’arrivée de la 5G sur le territoire communal. Des craintes qui ne sont pas restées sans conséquence. En effet, la Municipalité annonce dans un communiqué avoir «accusé réception de courriers de plusieurs citoyens» sur le sujet.

Pour y répondre, l’Exécutif a chargé son Service des énergies de lui communiquer «les avantages, inconvénients et risques» de la 5G. «Le service a fait un appel à un expert, poursuit la Municipalité. Il s’est attaché d’une part à fournir un descriptif technique précis de la 5G, et d’autre part à répondre aux questions des citoyens sur le sujet.»

«Je ne sais pas si la démarche est inédite à l’échelle vaudoise, commente Pierre Dessemontet, municipal des Énergies. Nous avons reçu une douzaine de lettres – dont certaines étaient signées par plusieurs citoyens – et il était important pour nous d’y répondre de la manière la plus complète possible, en nous faisant appuyer par un expert.» L’élu socialiste ajoute: «Plusieurs questions et inquiétudes formulées se regroupaient. Nous avons pu mettre en place une stratégie efficace pour y répondre.»

Concrètement, la Ville a publié sur son site une «foire aux questions», où le spécifique côtoie le général. Par exemple: Qu’est-ce que la 5G? «La 5G est la dernière génération de technologie pour la téléphonie mobile, en cours de standardisation. Les fonctionnalités promises par la 5G sont: des débits de données plus élevés, permettant des téléchargements de données encore plus rapides; une meilleure résilience et des délais de réponses, ou latences, de quelques millisecondes; un catalyseur important pour des applications nécessitant des actions sans délai, comme la gestion de véhicules autonomes sans conducteur, la chirurgie à distance, les jeux interactifs, etc.; l’optimisation de la couverture réseau permettant des économies d’énergie lors de la connexion aux objets connectés (IoT: Internet of Things); la capacité de connecter davantage d’objets.»

Si l’expert et la Municipalité ont pu répondre sans détour à cette demande, cela n’a pas été le cas pour toutes les autres. Ainsi, à la question «Des antennes 5G sont-elles ou seront-elles posées prochainement à Yverdon-les-Bains?» les explications sont plus vagues. Pourquoi? «Nous pouvons nous prononcer sur l’implantation d’une nouvelle antenne, mais pas concernant du matériel implanté sur une antenne existante», confie Pierre Dessemontet. Impossible, donc, de dénombrer les installations de ce type qui se trouveraient déjà en ville. Les autorités rappellent toutefois qu’un moratoire, qui empêche la délivrance de permis de construire pour toute nouvelle antenne 5G, est en cours dans le canton de Vaud.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.