Passer au contenu principal

À Yverdon, le soutien au journal local déclenche une guerre politique

La lettre envoyée à «La Région Nord Vaudois» ne correspond pas à une décision municipale, selon la gauche. La droite la contredit. Qui ment?

Les municipaux de gauche, dont Pierre Dessemontet ont rompu la collégialité mardi matin. Deux heures plus tard, la majorité de droite a contredit la version de ses collègues.
Les municipaux de gauche, dont Pierre Dessemontet ont rompu la collégialité mardi matin. Deux heures plus tard, la majorité de droite a contredit la version de ses collègues.

Coup de tonnerre à Yverdon. Lors d’une conférence de presse mardi matin, les trois élus de gauche à la Municipalité ont rompu la collégialité à la suite de l’affaire de «La Région Nord vaudois». Pour rappel, fin mai dernier, dans une lettre que nous nous sommes procurée, le syndic Jean-Daniel Carrard faisait part au journal de la «déception» de la Municipalité au sujet de la couverture d’événements communaux, comme l’inauguration de la STEP, la première pierre de la caserne des pompiers ou la renaturation de la Thièle. En conséquence, l’édile annonçait la décision de l’Exécutif de suspendre, «jusqu’à nouvel avis», la diffusion du bulletin d’information des autorités dans les colonnes du quotidien. Pour l’heure, une seule édition n’a pas été publiée. Si cette situation devait se confirmer, cela représenterait un manque à gagner de près de 28'000 francs par an pour «La Région».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.