Passer au contenu principal

Un Yverdonnois prêt à parcourir 950 km à ski pour atteindre le pôle Sud

A la mi novembre, Vincent Piguet s'envolera pour le Chili, avant de rejoindre l'Antarctique. Il espère, en 45 jours, rejoindre le pôle Sud, par -30 degrés.

Vincent Piguet s'entraine en tirant de gros pneus sur les routes du Jura vaudois.
Vincent Piguet s'entraine en tirant de gros pneus sur les routes du Jura vaudois.
VANESSA CARDOSO

Il s'entraîne depuis deux ans dans le Jura vaudois. Vendredi 14 novembre, Vincent Piguet, 59 ans, s'envolera pour une aventure extrême, devant l'amener, après 45 jours ski aux pieds au pôle Sud. Soit une traversée de l'Antarctique de 950 km, en tirant une pulka, un traîneau chargé de 60 kg d’équipements par -30 degrés, en suivant l’itinéraire ouvert par l’alpiniste Reinhold Messner en 1990. Il passera ses nuits sous tente, avec ses trois coéquipiers, tous britanniques, et un guide. «Avec le froid, nous pourrons perdre jusqu’à un kilo par jour, ajoute le directeur d’une régie immobilière. Il faudra que j’avale 7000 calories tous les jours et boive 2 à 3 litres, ça ne va pas être simple.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.