Un nouveau directeur pour l'office de promotion des vins vaudois

NominationNicolas Joss, professionnel des métiers de l'hôtellerie, sera dès septembre le nouveau directeur de l'Office des vins vaudois (OVV).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce natif du Chablais vaudois, qui fêtera ses 30 ans en octobre, a travaillé au Grand Hôtel Park de Gstaad et au Lausanne Palace.

Après la démission surprise fin mai du secrétaire général Nicolas Schorderet, l'office de promotion des vins vaudois était à la recherche d'un successeur. Il a engagé un directeur: «J'ai voulu ce titre», explique Pierre Keller, président de l'OVV, «car je veux avoir un patron qui a un certain pouvoir».

Avec Nicolas Joss, l'OVV est «convaincu d'avoir trouvé la personne qui saura affirmer la notoriété des vins vaudois et les positionner idéalement par des campagnes de promotion», note un communiqué. Les vins vaudois, comme les vins suisses, souffrent de la concurrence des vins étrangers, plus vive encore depuis la chute de l'euro.

Marché alémanique
«Nous avons voulu quelqu'un qui connaît les vins et sait en parler. Mais aussi quelqu'un de jeune et qui a des idées», a ajouté Pierre Keller. M. Joss, qui parle allemand et suisse allemand, pourra défendre les vins vaudois sur l'important marché alémanique.

Nicolas Joss, qui est issu d'une famille propriétaire de quelques parchets de vigne, collaborera avec un assistant, dont le nom sera prochaînement annoncé. Il s'installera dans les nouveaux locaux de l'office, chez Prométerre, à la Maison du paysan à Lausanne. (ats/24 heures)

Créé: 23.08.2012, 14h58

Nicolas Joss prend la tête de l'Office des vins vaudois. (Image: DR)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.