Passer au contenu principal

Un nouveau jugement de la «fusillade de l’A1»

La famille du jeune mortellement blessé à bord d’une voiture volée qui forçait un barrage en 2010 recourt contre l’acquittement du policier qui avait ouvert le feu.

La famille du jeune mortellement blessé était venue se recueillir en larmes en 2010 à la sorte du pont où s'était déroulé la fusillade. Leur avocat fait désormais recours contre l’acquittement du gendarme qui avait tiré.
La famille du jeune mortellement blessé était venue se recueillir en larmes en 2010 à la sorte du pont où s'était déroulé la fusillade. Leur avocat fait désormais recours contre l’acquittement du gendarme qui avait tiré.
Jean-Paul Guinnard

Cinq ans après le drame, l’épais dossier de la fusillade de l’A1 n’est pas encore refermé. Un second jugement, devant une Cour cantonale cette fois-ci, est même très probable. Maître Richard Calame, avocat de la famille du jeune Lyonnais mortellement blessé en 2010, vient d’annoncer qu’un recours avait été déposé contre l’acquittement du gendarme vaudois ayant tiré sur la voiture volée qui tentait de forcer un barrage à 140 km/h. dans le tunnel de Sévaz (FR).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.