Un nouveau jugement de la «fusillade de l’A1»

BroyeLa famille du jeune mortellement blessé à bord d’une voiture volée qui forçait un barrage en 2010 recourt contre l’acquittement du policier qui avait ouvert le feu.

La famille du jeune mortellement blessé était venue se recueillir en larmes en 2010 à la sorte du pont où s'était déroulé la fusillade. Leur avocat fait désormais recours contre l’acquittement du gendarme qui avait tiré.

La famille du jeune mortellement blessé était venue se recueillir en larmes en 2010 à la sorte du pont où s'était déroulé la fusillade. Leur avocat fait désormais recours contre l’acquittement du gendarme qui avait tiré. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq ans après le drame, l’épais dossier de la fusillade de l’A1 n’est pas encore refermé. Un second jugement, devant une Cour cantonale cette fois-ci, est même très probable. Maître Richard Calame, avocat de la famille du jeune Lyonnais mortellement blessé en 2010, vient d’annoncer qu’un recours avait été déposé contre l’acquittement du gendarme vaudois ayant tiré sur la voiture volée qui tentait de forcer un barrage à 140 km/h. dans le tunnel de Sévaz (FR).

«Nous estimons que cet acquittement n’est pas justifié»

Le passager de l’Audi volée, un jeune de 18 ans, avait reçu une balle dans la poitrine. Accusé d’homicide par négligence, de meurtre par dol éventuel et de mise en danger de la vie d’autrui, le policier a été acquitté lors d’un procès en octobre 2014. Au grand soulagement de la profession et du Ministère public. «Nous estimons que cet acquittement n’est pas justifié», indique aujourd’hui l’avocat de la famille, confirmant une information de La Liberté.

Pour le Tribunal de la Broye qui avait jugé l’affaire, le policier avait «fait usage de son arme en situation de légitime défense et avait réagi de façon proportionnée au danger de mort imminent». Si le Tribunal cantonal fribourgeois considère le recours recevable, l’affaire devra donc être rejugée.

Pourquoi avoir attendu huit mois après l’acquittement du policier pour faire appel? «Longueur de la procédure», résume Maître Calame. Quelques jours après le verdict qui avait été formulé par oral, la famille avait annoncé qu’elle allait faire recours. Pour cela elle devait attendre de recevoir le dispositif complet du jugement par écrit. Un document technique et pointu d’une cinquantaine de pages «qui a été long à rédiger», confie le juge Jean-Benoît Meuwly, qui a acquitté le gendarme.

Une fois le dispositif connu, début juillet, l’avocat de la famille a eu vingt jours pour faire recours. Ce qu’il a fait dans les temps.

Créé: 12.08.2015, 21h11

Articles en relation

Le procureur demande l'acquittement du policier

Drame de l'A1 Le procès de la fusillade mortelle survenue dans le tunnel de Sévaz (FR) se poursuit ce mardi. Le procureur demande l'acquittement du policier qui a tiré sur la berline volée, tuant un des hommes assis à l'avant du véhicule. Plus...

Le Tribunal cantonal de Fribourg classe l’affaire des jumeaux de l’A1

ARRÊT En avril 2010, un Français de 18?ans, à bord d’une berline volée, avait été tué par un policier vaudois dans le tunnel de Sévaz (FR), sur l’autoroute A1. L’ordonnance de classement rendue par le ministère public fribourgeois en juin dernier vient d’être confirmée. Publié le 14 novembre 2011. Plus...

Drame de l'A1: le policier vaudois devant les juges

Justice L'affaire du tir fatal de l'A1 dans le tunnel de Sévaz (FR) occupe à nouveau la justice, plus de quatre ans après les faits. Plus...

Les chauffards de l'A1 probablement libérés avant Noël

Drame de l'A1 Le frère jumeau du jeune tué par un policier dans le tunnel de Sévaz et un autre voleur de voitures pourraient retrouver la liberté et passer Noël en famille. Publié le 9 décembre 2010 Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.