Passer au contenu principal

Le nouveau site de sexe tarifé trouve son public

Lancé en octobre par des associations de défense des travailleuses du sexe, Call Me To Play attire 300 clients par jour. Il recense 250 profils d’escortes.

Les travailleuses et travailleurs du sexe de Suisse romande peuvent publier gratuitement leurs annonces sur callmetoplay.ch. Dès 2020, le site couvrira l’ensemble du pays.
Les travailleuses et travailleurs du sexe de Suisse romande peuvent publier gratuitement leurs annonces sur callmetoplay.ch. Dès 2020, le site couvrira l’ensemble du pays.
DR

Sept mois après son lancement, le site romand Call Me To Play totalise 250 profils actifs de travailleuses et travailleurs du sexe. L’initiative, financée notamment par l’Office de la santé publique, émane des deux associations de défense des prostituées: Fleur de Pavé (à Lausanne) et Aspasie (à Genève). La plateforme permet de poster ses annonces érotiques gratuitement. Elle diffuse en parallèle des messages de prévention destinés aux professionnelles comme aux clients (recommandations de bonnes pratiques, ficelles du métier, contacts d’urgence, maladies sexuellement transmissibles…).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.