Passer au contenu principal

Un nouvel arsenal pour protéger le patrimoine bâti et archéologique

L’État met en consultation quatre avant-projets de lois et décret. Les textes actuels datent de 1969.

En 2015, la Commune de Bavois avait rasé parois en maçonnerie traditionnelle et sols en bois, outrepassant le préavis cantonal. Elle avait gagné au Tribunal cantonal pour vice de forme.
En 2015, la Commune de Bavois avait rasé parois en maçonnerie traditionnelle et sols en bois, outrepassant le préavis cantonal. Elle avait gagné au Tribunal cantonal pour vice de forme.
Christian Brun - A

Beaucoup de béton a coulé depuis l’innovante loi sur la conservation des monuments et des objets ayant un intérêt historique ou artistique de 1898, avec laquelle le Canton de Vaud faisait office de pionnier. En 1969, la loi sur la protection de la nature, des monuments et des sites (LPNMS) s’inscrivait aussi en avant-gardiste dans le sillon de l’Expo 64. Cinquante ans plus tard, le texte est à son tour désuet. D’où la multiple révision mise en consultation par le Canton. Entrée en vigueur prévue en janvier 2021.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.