Passer au contenu principal

Et si on donnait un peu plus de pouvoir aux Vaudois?

Le Parlement étudie l’introduction de la «motion populaire» dans la Constitution. Pour rapprocher les citoyens du pouvoir.

Le député Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche) plaide pour une extension des droits populaires avec la motion populaire.
Le député Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche) plaide pour une extension des droits populaires avec la motion populaire.
Jean-Bernard Sieber-A

Le mouvement des «gilets jaunes» chez le voisin français, la grève pour le climat dans nos rues, où l’on houspille l’inaction des élus… Serait-il temps de resserrer les liens entre la population et le pouvoir politique? C’est ce que pense le député Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche). Sa suggestion: instaurer dans le canton de Vaud la «motion populaire», soit la possibilité pour un citoyen lambda - moyennant la récolte de quelques centaines de signatures - de déposer une motion au Grand Conseil, privilège jusque-là réservé à ceux qui y siègent. Le texte, s’il est accepté, est ensuite expédié au gouvernement qui serait, en principe, contraint d’y donner suite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.