Un nouvel outil pour fixer les quotas viticoles

VinLe Canton a mandaté l’Observatoire suisse du marché des vins sur fond de crise économique du chasselas vaudois

Les stocks vaudois permettraient de

Les stocks vaudois permettraient de "tenir" 18 mois pour les blancs et 21 pour les rouges, selon la Communauté interprofessionnelle du vin vaudois. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que les adeptes de l’apéro se rassurent: selon les calculs de thomasvino.ch, il y a assez de vins blancs et rouges vaudois en stock pour tenir deux ans! La nouvelle peut réjouir le consommateur, mais elle est maussade pour le producteur. Ainsi, l’État de Vaud a fortement baissé les quotas de vendanges pour 2019. Lavaux devra produire 14% de moins – Dézaley et Calamin compris –, le Chablais – 7%, Bonvillars et Côtes de l’Orbe – 6% et enfin La Côte – 4% (le Vully, intercantonal, ne bouge pas).

Pour fixer ces quotas, le Canton a pu cette année s’appuyer sur un nouvel outil. Dans la même idée que la réserve climatique – qui autoriserait les producteurs à stocker pendant trois ans 5% de leur récolte afin de lisser une production trop fluctuante –, il a mandaté l’Observatoire suisse du marché des vins (OSMV) pour élaborer une méthodologie qui fournit indications chiffrées et recommandations prospectives. «Au-delà du simple état des stocks, nous arrivons, grâce à l’historique (ndlr: données depuis 2012), à tirer des tendances de consommation, explique Bastien Christinet, de l’OSMV. Cela permet d’affiner et de faire des projections avec une évolution sur plusieurs années.»

Président de la Communauté interprofessionnelle du vin vaudois, Gilles Cornut salue le nouvel outil. «Il est neutre, objectif. Ce n’est pas telle ou telle entreprise qui dit que. Ces chiffres permettent aussi à l’État (ndlr: qui fixe les quotas selon les recommandations de l’Interprofession) de trancher si les acteurs de la vigne ne sont pas d’accord.» La nouveauté provient aussi du fait que la méthodologie prend en compte le prix final au consommateur – contre, auparavant, le prix à la production – et donne ainsi une vision plus fine.

Les quotas fixés vont dans la direction proposée par l’OSMV. «On a corrigé un peu, mais leurs propositions n’étaient pas loin de la vérité du terrain», témoigne Gilles Cornut. Le vigneron ne semble pas trop inquiet. «On a plutôt 18 mois de stock que deux ans pour les blancs et 21 mois pour les rouges, indique-t-il. C’est moins qu’en 2011-2012, où ces stocks nous ont été bien utiles quand est venue la grêle. Là, ils permettront à la grande distribution de proposer des actions soutenues et de récupérer des parts de marché.» Et puis, philosophe-t-il, c’est tout bénéfice pour le consommateur, qui aura à disposition du vin «plus reposé».

Créé: 20.06.2019, 17h12

Articles en relation

Une «réserve climatique» pour les petites récoltes

Viticulture Les vignerons vaudois planchent sur l’instauration d’un système qui permettrait de stocker du vin d’année en année pour pallier les petites récoltes Plus...

Il manque 11% à la vendange 2017 dans le canton de Vaud

Viticulture En Suisse romande, la récolte ne représente que 72% de celle de l’année précédente. Au niveau du pays, c’est la plus petite vendange depuis 1978. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.