La nouvelle Municipalité de Renens se réforme

PolitiqueLes choses vont changer pour la prochaine législature, avec des regroupements et des précisions.

photo: Philippe Maeder

photo: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La dernière fois qu’on a changé d’élus municipaux à Renens, en 2011, les dicastères - les différents domaines dont sont en charge les membres d’un exécutif communal – n’avaient pratiquement pas bougé. Les choses seront différentes pour la législature qui vient et qui débute ce mois de juillet. La future nouvelle Municipalité vient d’annoncer comment elle allait s’organiser dès son entrée en fonction début juillet. Et il y a du mouvement.

Ça commence par le municipal socialiste Jean-François Clément, qui devient syndic et qui garde les finances dans sa nouvelle fonction, avec en plus l’administration générale, l’économie, les ressources humaines et les relations extérieures. «Nous avons pu tenir compte des compétences, des souhaits et des motivations de chacun, précise-t-il. Et nous avons décidé de plus impliquer le politique dans la conduite de certains domaines, au vu des grands travaux qui vont débuter à Renens. Cela implique par exemple que le Centre technique soit chapeauté par trois directions, au lieu de deux aujourd’hui.»

Patricia Zurcher Maquignaz à l'environnement

Le municipal Fourmi Rouge Didier Divorne, en charge de la sécurité sociale, change de casquette et devient responsable des bâtiments et des domaines, du logement et des cultes. La nouvelle élue Fourmi Rouge Karine Clerc reprend le dicastère de son camarade: accueil de jour, affaires sociales, intégration et aînés. L’autre nouvelle, la socialiste Patricia Zurcher Maquignaz, hérite d’une partie des attributions du municipal PLR non réélu Jean-Marc Dupuis. Elle s’occupera de l’environnement, de la maintenance, des espaces verts et du développement durable – un mot qui fait son apparition pour la première fois.

Sa collègue de parti Myriam Romano-Malagrifa garde la culture, la jeunesse et les sports, et prend aussi en charge les affaires scolaires. Quant à l’écologiste Tinetta Maystre et au PLR Olivier Golaz, ils conservent ce qu’ils ont déjà: urbanisme, travaux (et mobilité) pour la première, sécurité publique, informatique et service à la population pour le second.

Une réorganisation ultérieure est prévue, avec d’un côté l’enfance, la jeunesse et les aînés, de l’autre la culture, l’intégration, le sport et les sociétés locales. «Avant de continuer sur cette voie, nous allons consulter et impliquer notre personnel dans ce changement, qui n’est pas anodin», déclare Jean-François Clément. (24 heures)

Créé: 18.05.2016, 18h09

Articles en relation

Le nouveau syndic de Renens est un infirmier et socialiste

Elections Jean-François Clément, municipal sortant en charge des finances, est élu tacitement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.